in

78.3% des Tunisiens insatisfaits de la manière dont le gouvernement dirige le pays.

Tout comme Rome ne s’est pas faite en un jour, et la démocratie française n’a pas éclos au lendemain de la prise de la Bastille, l’impatience légitime des peuples à voir se matérialiser leur aspiration à la liberté, conquise de haute lutte, est universelle et intemporelle.A peine un an et demi après la révolution tunisienne, un sondage réalisé par Sigma Conseil, l’institut leader dans les études marketing et médias en Afrique du Nord, basé à Tunis, et le Maghreb,  a pris le pouls de 1 000 tunisiens, de plus de 18 ans, afin de mesurer leurs attentes et taux de satisfaction.

Pleines d’espoir, les personnes interrogées seraient néanmoins perplexes, voire critiques à l’égard de la gestion du nouveau gouvernement en place, sur fond d’un mécontentement généralisé, les torts étant diversement répartis. Voici les résultats mis en lumière par cette première étude d’opinion, qui fera certainement gloser dans les chaumières  :

– 78.3% sont insatisfaits de la manière dont le gouvernement dirige le pays.

– A la question, maintenant que Ben Ali n’est plus au pouvoir, le pays vous semble t-il en amélioration ? 44.7% pensent que oui contre 41.7% qui disent que la situation s’est détériorée.

– 53.5% des tunisiens interrogés pointent du doigt le gouvernement actuel et estiment qu’il est le responsable des problèmes économiques actuels.

– En deuxième position, le panel considère que le peuple tunisien est le responsable de la crise économique à raison de 40.8%.

– Le Maghreb déclare aussi que 75.2% des tunisiens trouvent la situation des jeunes plus critique que celle des générations précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les viols pendant la guerre d’Algérie

Témoignage émouvant d’un enfant Palestinien