in

42 % des jeunes Arabes rêvent d’émigrer (www.la-croix.com)

Les résultats de l’enquête annuelle sur la jeunesse arabe, publiés le 6 octobre, montrent qu’une grande partie d’entre elle rêve de partir, vers le Golfe, l’Amérique du Nord ou l’Europe. Dix ans après les « Printemps arabes », de nombreux jeunes sont las d’attendre un changement qui ne vient pas.

Quels sont les pays les plus concernés par l’envie d’émigrer ?

C’est un bien sombre portrait que dessine l’édition 2020 de l’« Arab Youth Survey », une enquête annuelle sur la jeunesse arabe. Pour la première fois, ses auteurs ont introduit une question sur l’émigration : la réponse est édifiante. 42 % des 200 millions de jeunes habitant dans le monde arabe songent à émigrer. Parmi eux, 15 % « préparent activement » leur départ, et 25 % se contentent d’y penser. Dix ans après le déclenchement des « printemps arabes », cette étude, menée par l’agence en relations publiques Asdaa-BCW (basée aux Émirats arabes unis) auprès de garçons et filles de 18 à 24 ans habitant les 17 États arabes, témoigne de leur désillusion. Faute de perspectives dans leurs propres pays, ce n’est plus sur place qu’ils prévoient de se construire un avenir meilleur, mais à l’étranger. Les jeunes candidats au départ sont 63 % dans les pays du Proche-Orient : le Liban arrive en tête avec 77 %, suivi par l’Irak, la Palestine et la Syrie. Ils sont 47 % dans les pays du Maghreb, 69 % en Libye, et 52 % en Tunisie, le seul pays où la transition politique donne encore de réels espoirs.

Lire la suite

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

En Algérie, la colère après un nouveau féminicide

Jean-François Delfraissy: « Le virus va encore être encore là pendant un certain temps, jusqu’à l’été prochain »