in

134 conversions à l’islam en Algérie en l’espace de six mois

Ils sont français, installés en Algérie dans le cadre de leur activité professionnelle, et ont choisi de franchir un pas supplémentaire en embrassant l’islam. 134 d’entre eux, selon la source officielle du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, ont fait ce cheminement spirituel en l’espace de six mois, parallèlement à une recrudescence de conversions dans la diaspora chinoise établie de l’autre côté de la méditerranée.

Comme le souligne M. Yahia Douri, sous-directeur de l’orientation religieuse au ministère, ces chiffres seraient sous-estimés par rapport à la réalité d’une tendance qui se confirme chez les ressortissants étrangers, car nombreux sont ceux qui déclarent leur conversion dans les mosquées sans officialiser leur démarche par des documents.

Parmi les wilayas qui se distinguent, Alger et Tizi-Ouzou caracolent en tête des conversions à l’islam, a indiqué M. Douri, qui analyse ce phénomène croissant, hormis le mariage à des algériens, par une quête à la fois de sens et spirituelle, profonde et sincère, l’entraide sociale prônée par l’islam constituant un critère plein d’attrait.

44 personnes ont prononcé la Shahada en 2004, elles étaient 198 en 2010, une progression significative qui est sur la courbe ascendante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Circoncision : antidote au Sida et source de plaisir

Comment l’armée israélienne capture les adolescents palestiniens [vidéo]