« Voulons-nous une Europe de soldats au service de l’empire américain ? »

Cette intervention lors du Conseil Européen et de la Commission Européenne à Bruxelles, nous a été envoy

par

vendredi 28 mars 2003

« Voulons-nous une Europe de soldats au service de l’empire américain ? »

Cette intervention lors du Conseil Européen et de la Commission Européenne à Bruxelles, nous a été envoyée par Alima Boumediene Thierry, députée européenne particulièrement courageuse, qui a parfaitement cerné les enjeux de cette guerre américaine contre l’Irak.

Il y a 7 semaines, nous étions en Irak, avec plusieurs parlementaires, pour porter un message de solidarité au peuple irakien, mais aussi pour mesure le danger que représentait l’Irak pour la communauté internationale.

Or nous n’avons pu que constater les souffrances subit par le peuple irakien depuis plus de 20 ans de guerre et d’embargo.

"Lorsque l’on n’a plus rien à perdre, on défend sa dignité jusqu’au bout", c’est la leçon qu’apprend aujourd’hui à ses dépends la coalition américano-britanique.

Non, nous n’avons aucune indulgence pour le dictateur Saddam Hussein, qui doit être traduit devant le TPI, mais je tiens à saluer le courage du peuple irakien qui résiste à cette agression américaine, comme la résistance du peuple palestinien face au colonialisme et au terrorisme d’Etat d’Israël.

Oui, un processus démocratique est nécessaire en Irak, comme dans toute la région.

Mais une guerre, légitime ou non, n’est jamais une solution !

Elle est injuste car elle tue des innocents, et comme le dit un proverbe arabe : "le tueur n’est jamais le bienfaiteur !"

Malgré le refus massif de l’opinion publique, le Conseil Européen se tait, alors que nous devons tous la condamner.

"Guerre préventive, mère de toutes les bombes", voilà un vocabulaire qui révèle bien le dessein impéraliste et hégémonique de Bush qui utilise la peur du 11 septembre afin de dominer le monde et s’imposer en gendarme international.

Mais cette pratique ne peut que servir le terrorisme que l’on prétend combattre !

Nous devons reconnaître que Bush a réussi un double tour de force, en faisant oublier :

- qu’une grave crise sociale et économique traverse son pays,

- que l’armée d’occupation israélienne assassine chaque jour des dizaines de palestiniens, et qu’Israël continue à violer le Droit International, en totale impunité.

Il est simpliste de penser que le seul objectif des USA est de maîtriser les ressources énergétiques.

L’américanisation du monde et le remodelage de la carte géo-politique du Proche-Orient ne sont-ils pas les objectifs inavoués de l’administration Bush ?

Le sommet Européen nous dit que l’UE doit jouer un rôle essentiel dans la construction de la Paix dans la région.

Oui, elle doit contribuer à créer les conditions pour le respect des droits des peuples et garantir tant l’intégrité territoriale que la souveraineté des états dans toute la région.

Mais pour cela, il est urgent qu’elle se dote d’une politique étrangère de sécurité et de défense commune.

Lors du prochain Conseil de Sécurité des Nations Unies, les pays membres doivent assumer leur responsabilité en prenant, avec les pays arabes, une initiative d’envergure pour la région.

Mais dès maintenant, nous devons exiger une Assemblée Générale Extraordinaire de l’ONU pour mettre fin à cette guerre et imposer la force du Droit contre le droit de la force.

L’avenir de l’Europe en dépend également : voulons-nous une Europe de soldats au service de l’empire américain ou une Europe de citoyens indépendants et respectueux des droits fondamentaux ?

Enfin, nous regrettons l’annulation de la V° rencontre parlementaire euro méditerranéenne, au moment où il est urgent de renforcer le dialogue Nord-Sud !

DECLARATION DU CONSEIL ET DE LA COMMISSION SUR LE CONFLIT EN IRAK

Bruxelles, le 26 mars 2003

Publicité

Députée au Parlement Européen / MEP Groupe des Verts / ALE - Greens / EFA

commentaires