Un Institut de civilisation musulmane à Lyon à l’horizon 2014

La métropole lyonnaise, futur haut lieu culturel de la civilisation musulmane en France … Du projet ambit

jeudi 6 août 2009

La métropole lyonnaise, futur haut lieu culturel de la civilisation musulmane en France …
Du projet ambitieux porté à bout de bras par Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, à sa matérialisation d’ici à 2014, il n’y avait qu’un pas, dont le volontarisme et l’enthousiasme n’ont été nullement entamés par la difficile recherche de financements.

Convaincus de la pertinence de ce vaste espace de la connaissance tout entier dédié à une civilisation, dont les précieuses contributions demeurent méconnues du plus grand nombre, les trois principaux décideurs institutionnels de la capitale du Rhône - Gérard Collomb, l’édile, Michel Mercier, le président du conseil général, et Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional – ont assuré l’initiateur de cette réalisation de tout leur soutien.

Accolé à la grande mosquée,  l’institut, qui prévoit d’employer une dizaine de salariés, dont un directeur, se composerait d’une salle de conférences, d’un laboratoire de langues, d’un restaurant avec salon de thé et d’un espace d’exposition. Le budget prévisionnel du chantier est estimé à 8 millions d’euros, pour un coût de fonctionnement annuel d’environ 1 million d’euros.

Dans l’attente fébrile de la manne financière essentielle de l’Etat, sans laquelle les collectivités locales ne verseront pas leurs parts - Gérard Collomb ayant promis une subvention de l’ordre de 800 000 euros, suivis par Michel Mercier et Jean-Jack Queyranne qui se sont engagés à subventionner le projet à une hauteur qui sera soumise à la délibération de leur assemblée respective - Kamel Kabtane, plein de ressources, pourra saisir l’opportunité de la soirée de rupture de jeûne du Ramadan dans les salons d’honneur de l’hôtel de ville, le 15 septembre prochain, pour promouvoir les atouts de son projet devant un public trié sur le volet, et tenter de lever les ultimes obstacles financiers.

Publicité

commentaires