Un Hadîth par jour (hadîth 9)

Abû Hurayra a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  : «  Dieu, qu’il soit glorifié et mag

mercredi 26 août 2009

Abû Hurayra a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  :

«  Dieu, qu’il soit glorifié et magnifié, a dit  : «  Le fils d’Adam détient toutes ses œuvres sauf le jeûne. Le jeûne m’appartient et c’est Moi qui en donne la récompense.  » Certes, l’haleine du jeûneur est plus agréable à Dieu que le parfum du musc.  »

Hadîth Qudsî authentifié rapporté par Ibn Hanbal. Avec des variantes par Al Bukhârî, Muslim, An-Nisâî’.

Commentaire

Dieu est le Maître et le Possesseur de toute chose, le sens de ce hadîth ne peut donc se comprendre que de manière relative. «  Le fils d’Adam détient toutes ses œuvres  » signifie que le salaire que l’homme est en droit d’attendre est proportionnel à l’effort qu’il fournit. Le jeûne échappe à la logique humaine tout comme à ses penchants naturels  ; nul n’est disposé à se priver de ce dont il dispose. Le jeûne est en réalité une non-action, puisqu’il s’agit de s’abstenir, il n’existe donc réellement qu’en tant que récompense divine. Ainsi, «  le jeûne m’appartient et c’est moi qui en donne la récompense  » signifie que Dieu déclare le jeûne hors des règles habituelles qu’Il a par ailleurs fixées. Ceci est confirmé par le hadîth rapporté par Al Bukhârî et Muslim où le Prophète (SAWS) dit  : «  Le fils d’Adam détient toutes ses oeuvres. Les bonnes actions lui seront multipliés de dix à soixante dix fois et Dieu, qu’il soit exalté, a dit  : «  Sauf le jeûne qui m’appartient  » c’est-à-dire que Dieu en donnera la récompense au-delà de tout facteur de multiplication.

«  Certes, l’haleine du jeûneur est plus agréable à Dieu que le parfum du musc  » est une parabole indiquant la transmutation opérée en Ramadân par Dieu. Les fautes, les faiblesses, les défauts, sont ainsi convertis en bien, le fétide exhale alors l’odeur du musc. En cette alchimie, rien n’appartient aux jeûneurs, le Seigneur et Maître de Ramadân accorde sa somptueuse générosité aux hôtes de ce mois.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires