Palmarès du Premier Grand Prix du « colonialiste de l’année 2007 »

Ce prix a été décerné le 23 février 2007 par un jury citoyen représentatif d’une cinquantaine d’asso

mercredi 28 février 2007

Palmarès du Premier Grand Prix du « colonialiste de l’année 2007 »

Procès Verbal des conditions d’organisation du Prix :

Ce prix a été décerné le 23 février 2007 par un jury citoyen représentatif d’une cinquantaine d’associations militantes de la cause anticoloniale sur la base de nominations proposées par des internautes et des représentants d’associations durant les mois de janvier et de février 2007. Le prix a été longuement discuté de manière transparente avec preuves audiovisuelles à l’appui des défenseurs des nominés.

Il a été ensuite procédé à un vote à bulletins secret à l’Espace l’Harmattan, 21 rue des Ecoles au cours d’un Banquet anticolonial sans boissons alcoolisés mais avec dégustation obligatoire d’un délicieux tagine, agrémenté de thé à la menthe et de gâteaux originaires du Maghreb, et animé par une violoncelliste à caractère irlandaise et une chanteuse tunisienne maniant la cythare.. Le Banquet colonial était présidé par Mesdames Mireille Mendes -France Fanon, Messieurs Olivier LeCour Grand Maison et Monsieur. Rock Wamytan, Sénateur coutumier, fondateur du FLNKS et signataire des Accords de Matignon. Il a été procédé sous contrôle de témoins au dépouillement des urnes qui a donné les résultats suivants :

Résultats validés sous contrôle du Jury Citoyen :

Grand prix du Casque colonial d’or : Nicolas Sarkozy

Décerné pour son discours de Toulon sur la mission civilisatrice du colonialisme français, sa chasse aux enfants sans-papiers et l’ensemble de son œuvre législative ( lois liberticides sur la police, la prévention de la délinquance et loi sur l’immigration jetable dîte « choisie ».

Prix spécial du Jury Citoyen : Georges Frèches

Décerné pour ses déclarations répétées sur les harkis et les noirs considérés comme des « sous-hommes » et sa gestion clientéliste et paternaliste de Montpellier, de son agglomération et de la Région Languedoc-roussillon :

Nominés sans titre :

Jacques Chirac pour sa contribution au système de la Françafrique et ses interventions militaires au Tchad et en Centrafrique

Christian Vanheste, député UMP pour sa contribution à la loi sur la colonisation positive et à l’homophobie

Prix du Casque Colonial 2007 catégorie « intellectuels à compétences douteuses » : Pascal Bruckner

Décerné pour l’ensemble de son œuvre sur la repentance et le tiers-mondisme

Nominés sans titre :

Alain Finkelkraut pour ses déclarations répétées à propos des jeunes issus de l’immigration, des banlieues et des noirs

Hélène Carrère d’Encausse pour sa contribution à l’analyse de la révolte des banlieues et de l’islamisation de la société

Prix du Casque colonial 2007, catégorie « people en folie » Pascal Sevran

Décerné pour sa brillante analyse de la sexualité des Noirs

Nominés sans titre :

Nicolas Sarkozy : plusieurs voix l’ont incluses dans la catégorie people pour son show permanent sur la racaille , le nettoyage au Kärcher et les moutons que l’on égorge dans les appartements. Les représentants du Jury ont mandaté l’association Veto du Val d’Oise pour lui remettre son prix sir la dalle d’Argenteuil

Nominés ex-aequo : Marc - Olivier Fogiel, Christine Bravo et Roger Hanin pour des déclarations médiatiques à caractère discriminatoire.

Brigitte Bardot pour son souci permanent de sauver les moutons face aux arabes lors de la fête de l’Aïd ;

Prix à titre posthume pour l’ensemble de son œuvre et à l’unanimité du Jury Citoyen à Maurice Papon,

Décerné pour sa collaboration à la déportation des Juifs de France, sa participation directe à la Guerre d’Algérie comme Préfet de Constantine entre 1956 et 1958, et comme Préfet de Police de Paris à partir de 1959 et notamment pour ses hauts faits d’armes ni jugés ni condamnés que furent la programmation et l’exécution de l’assassinat de centaines de travailleurs immigrés algériens le 17 octobre 1961 et d’antifascistes et militant s communistes le 8 février 1962.

Le titre sera remis par les associations de Gennevilliers qui souhaitent que la nouvelle station de métro de cette ville soit dénommé « 17 octobre 1961 » en hommage aux victimes de Papon . Le prix sera décerné par procuration à son avocat pour que dans sa tombe, à côté de sa légion d’honneur repose pour l’immortalité son casque colonial de Salopard du XXème siècle. Nous remercions cependant Maurice Papon d’être décédé la veille de l’inauguration symbolique de la station de Métro 17 octobre 1961. C’est certainement la seule bonne action qu’il ait commis durant son séjour terrestre.

Paris, Le 23 février à 23 h 50

Le collectif de la semaine anticoloniale :

Anticolonial.org, Le CRAN, Au nom de la mémoire, MRAP, Mouvement des Indigènes de la République, Cédetim, Survie, FETAF, ACCA, CAAC-Comores, Cedidelp (Centre de Documentation Internationale Pour Le Developpement, Les Libertés, La Paix), Actus Tchad, Unade, Mouvement pour l’Egalité, ZEP, Veto !, Gennevilliers pour tous, L’Yeux Ouverts, Librairie Ishtar, Association Ishtar, Espace, L’Harmattan, OJPD (Tchad), Carrefour International des Arts (Togo), Cedidelp, AIDSPK ( Association d’information, de Défense et de Solidarité avec le Peuple Kanak), Collectif Féministe pour l’Egalité, Radio Soleil, Peuples sans frontières, FTCR, ATMF, COPAF, Espace Frantz, Fanon, Cercle Frantz Fanon, UPG, Organisations des jeunes de l’Afrique, Centrale (Réseau des Acteurs et Partenaires d’appui au Devéloppement de la zone CEMAC), Fraternité Franco-Africaine (FFA), Centre culturel Kurde, IPAM, Fraternité franco-africaine ( toulouse), France Amérique Latine, AFASPA (Association Française de Solidarité avec les Peuples d’Afrique), Droit Devant, Fondation Frantz Fanon, La Plateforme Panafricaine (organisation des diasporas du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Guinée, Mali, Mauritanie, RDC, Sénégal, Togo), Fédération Frantz Fanon, stop-rallyedakar.com....

Publicité

commentaires