Etude sur le port du voile intégral : des enseignements édifiants !

Place à la rationalité, c’est tout l’enjeu de la grande étude sur le port du voile intégral, qui a été réalisée du 7 juillet au 30 août 2009 par le premier site mondial de l’islam francophone, Oumma.com, en partenariat avec le premier réseau social dédié du monde musulman, Umma United. […] Soucieux de s’impliquer au service de l’intérêt général, Oumma.com et Umma United ont pris le pouls des citoyens français de confession et de culture musulmane, dans le respect de la grande pluralité socio-culturelle et spirituelle qui les caractérise, et que reflète depuis dix ans la ligne éditoriale d’Oumma.com.

Etude sur le port du voile intégral : des enseignements édifiants !

Place à la rationalité, c’est tout l’enjeu de la grande étude sur le port du voile intégral, qui a été réalisée du 7 juillet au 30 août 2009 par le premier site mondial de l’islam francophone, Oumma.com, en partenariat avec le premier réseau social dédié du monde musulman, Umma United.

Alors qu’un débat politique inopiné a érigé le port du voile intégral en question de société nationale, sous l’impulsion du député communiste du Rhône, André Gérin, auquel se sont ralliés une soixantaine de parlementaires de tous bords, dont une large majorité d’UMP, pour former une commission d’information parlementaire avalisée par le chef de l’Etat en personne, Nicolas Sarkozy, Oumma.com et Umma United, forts de leur légitimité, ont décidé de prendre une part active à cette nouvelle polémique, dans une démarche résolument républicaine et citoyenne.

Anticipant les conclusions de la commission parlementaire censée statuer d’ici à six mois, la secrétaire d’Etat à la politique de la ville, Fadela Amara, et le député UMP, Bernard Debré, ont récemment encore exhorté à légiférer pour réglementer les 367 cas très marginaux de femmes revêtues du voile intégral en France.

Soucieux de s’impliquer au service de l’intérêt général, Oumma.com et Umma United ont pris le pouls de la communauté musulmane de France, dans le respect de la grande pluralité socio-culturelle et spirituelle qui les caractérise, et que reflète depuis dix ans la ligne éditoriale d’Oumma.com.

Méthodologie

Cette étude a été lancée conjointement sur Oumma.com et Umma United le 7 juillet dernier, auprès d’un échantillon de 1 545 personnes âgées de 18 ans et plus, parfaitement représentatif de toutes les catégories socio-professionnelles, cultuelles et culturelles qui composent aujourd’hui la communauté musulmane française.

Mode d’interrogation : les internautes ont été interrogés en ligne, à partir d’un questionnaire abordant six axes majeurs d’analyse :

Le port du niqab et de la burqa relève-t-il d’une prescription coranique ?

  •  oui
  •  non
  •  ne se prononce pas

Comment percevez-vous la création d’une mission d’information parlementaire sur le port du voile intégral en France ?

  • Utile
  • Inutile
  • Comme une stigmatisation de l’Islam

Cette mission parlementaire doit-elle déboucher sur une loi pour réglementer le port du niqab et de la burqa ? :

  •  Oui
  •  Non
  •  Ne se prononce pas

Les femmes, qui portent le niqab ou la burqa en France, le font-elle sous la contrainte ? :

  •  Oui
  •  Non
  •  Ne se prononce pas

Le port du niqab ou de la burqa en France est-il l’expression de :

  •  un signe religieux
  •  une pratique culturelle
  •  une revendication politique

Quel regard personnel portez-vous sur le port du voile intégral dans la France de 2009 ?

  •  Rétrograde
  •  Sectaire
  •  Une oppression envers la femme
  •  Une conception culturelle de la pudeur féminine

Les principaux enseignements 

Une majorité de français musulmans considèrent que le port du voile intégral relève d’une prescription coranique

En effet, loin de la représentation d’asservissement marital et d’affichage intégriste généralement associée au voile intégral, 59% des internautes lui confèrent un attribut religieux et cultuel, contre 21% qui ont répondu par la négative, et 20% qui ne se prononcent pas.

Une écrasante majorité désapprouve la création d’une mission d’information parlementaire, la percevant comme une stigmatisation de l’islam

Force est de constater que 80% des musulmans de France se sentent pris pour cible par ce débat politique qui, selon eux, répond à une stratégie globale de diabolisation de la deuxième religion de France, contre15% qui la jugent inutile, et seulement 5% utile.


Un ressentiment unanimement partagé, qui bat en brèche la rhétorique cherchant à établir une hiérarchisation des musulmans entre « les musulmans éclairés et les musulmans radicaux », et affirmant que la communauté musulmane « éclairée » condamne le port de la burqa et du niqab.

Haro sur une future loi réglementant le port du voile intégral !

Telle est l’opinion partagée par 86% des musulmans de France , qui en perçoivent tous les impacts négatifs, voire l’inanité, contre 10% qui y sont favorables, et 4% sans opinion.

Une immense majorité désapprouve donc la perspective d’une législation en la matière qui, outre le fait que son application laisse pour le moins perplexe, est vécue comme une atteinte à la liberté de pratiquer, et à la non moins élémentaire liberté individuelle de se vêtir selon son choix dans l’espace public.

A l’unanimité, les internautes tordent le cou à l’argument largement répandu de la « contrainte »

A 77%, les internautes réfutent le préjugé qui lie systématiquement le port du voile intégral à la tyrannie de maris opprimant leurs épouses, et à un poids du patriarcat musulman avilissant et emprisonnant la femme, contre seulement 7% qui pensent le contraire, et 16% qui ne se prononcent pas.

Le port du voile intégral est la marque distinctive d’un attachement religieux pour la majorité des personnes interrogées

56% des musulmans de France estiment que le voile intégral est l’expression d’un signe religieux, contre 35% qui l’associent à une pratique culturelle, et seulement 9% à une revendication de nature politique.


Véritable contre-pied d’une certaine pensée dominante qui brandit l’épouvantail du péril vert, « rampant et islamiste », dont le voile intégral serait l’emblème politique provocateur, la majorité des internautes rejettent cette image pour mettre en lumière la valeur religieuse intrinsèque, tout en lui reconnaissant une importante dimension culturelle au regard des traditions en usage dans certains pays du Golfe.

Parmi les valeurs essentielles de l’islam, la pudeur est incarnée par le voile intégral

Aux antipodes de nos habituels canons esthétiques, le voile intégral, qui masque l’apparence extérieure, symbolise pour une nette majorité une conception culturelle de la pudeur féminine à 63%, contre 14% qui le juge sectaire, 9% rétrograde, et seulement 4% une oppression envers la femme.

Conclusion 

Une photographie des musulmans de France hors des sentiers battus

Apportant un éclairage édifiant et contradictoire à l’emballement politique national, qui a cristallisé autour d’un phénomène extrêmement minoritaire des peurs irrationnelles, conduisant à diviser les musulmans entre eux, à travers une hiérarchisation entre « musulmans éclairés et musulmans intégristes », l’étude fait ressortir une photographie des citoyens français de confession et de culture musulmane très attachés à certaines valeurs, et réprouvant à une écrasante majorité la création d’une commission parlementaire, et a fortiori la perspective d’une législation sur le port du voile intégral.

Contreproductive, cette décision politique est perçue comme une ingérence injustifiée, exacerbant un profond ressentiment au sein de la communauté musulmane, qui se sent une fois de plus sur la sellette et stigmatisée, et ce dans toutes ses composantes.

Loin d’ostraciser les femmes portant la burqa ou le niqab, comme un certain discours officiel le laisse entendre, les citoyens musulmans balayent d’un revers de main les habituelles perceptions négatives associées au voile intégral, pour lui attribuer les valeurs essentielles de pudeur et de religiosité, tout en cassant le mythe de l’aliénation de la femme ou encore de l’étendard politique emblème de l’islam radical.

Ironie du sort, ce sont les grands principes fondateurs de la laïcité qui leur apparaissent dangereusement menacés, un argument qui est généralement retourné contre la deuxième religion de France et ses 5 millions de fidèles.

En effet, vécue comme une atteinte à la liberté de pratiquer le culte de son choix et à la plus élémentaire des libertés individuelles, cette instrumentalisation ciblée du voile intégral est l’arbre qui cache la forêt et ne laisse plus personne dupe.

En livrant ainsi à la vindicte une poignée de femmes, n’est-ce pas au fond la visibilité des citoyens français de culture et de confession musulmane qui est attaquée, et la critique récurrente de la compatibilité de l’islam avec la laïcité et les principes républicains qui refait surface ?

Rejoignant les résultats probants de l’étude de l’institut américain Gallup, qui attestaient en novembre dernier qu’à 80% les citoyens français musulmans étaient loyaux envers leur pays, les commentaires des internautes qui ont répondu à l’étude menée par Oumma.com et Umma United prouvent que les musulmans de France adhérent pleinement aux principes républicains, se sentent français au même titre que leurs concitoyens, et aspirent plus que jamais à apporter leur pierre à l’édifice France de manière positive, sereine et constructive tout en préservant leur spécificité.

Publicité

commentaires