Algérie : quand le ministre Ould Abbès s’invente un faux programme en France

Algérie : quand le ministre Ould Abbès s’invente un faux programme en France Djamel

lundi 22 décembre 2008

Algérie : quand le ministre Ould Abbès s’invente un faux programme en France

Djamel Ould Abbès s’est-il réellement recueilli, le 11 décembre, sur les tombes profanées du carré musulman du cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette, près d’Arras, dans le département du Pas-de-Calais (nord de la France) ? Selon une dépêche de l’agence APS, reprise le 12 décembre par plusieurs médias nationaux,la réponse est oui.

Dans la réalité, les choses sont différentes. Le ministre de la solidarité nationale et de la communauté nationale à l’étranger s’est certes rendu à Arras, en compagnie du recteur de la Mosquée de Paris. Mais, sur place, il n’a pas été autorisé à se recueillir sur les tombes profanées. La cause ? Le refus du ministère français de l’Intérieur d’autoriser M. Ould Abbès à se rendre dans le cimetière. L’argument des Français est simple : dans le carré musulman profané, il n’y a pas que des Algériens. Des Marocains et des Tunisiens, également tombés pour la France, y sont enterrés. Et un ministre algérien n’est pas plus légitime qu’un Tunisien ou un Marocain pour se recueillir et déposer une gerbe de fleurs sur ces tombes. L’ambassade d’Algérie en France et la Mosquée de Paris ont tenté de négocier. En vain. Le ministère français de l’Intérieur a maintenu sa position.

Résultat : les deux gerbes achetées sur place ont été déposées dans le cimetière par le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubeker. Quant à Djamel Ould Abbès, il s’est contenté d’une visite à la Mosquée d’Arras, suivi d’un repas dans un restaurant de la ville avec des membres de la communauté algérienne.

L’APS avait donné -volontairement ?- une fausse information mais à aucun moment le ministre n’a cherché à la démentir. Pire : selon une source bien informée, il aurait même été félicité par la présidence de la république, Abdelaziz Bouteflika, pour un recueillement qui n’a pas eu lieu...

Source : www.tsa-algerie.com

Publicité

commentaires