in ,

Washington : un Centre Islamique, cible de deux incendies criminels, reconstruit grâce à la solidarité interreligieuse

En proie à des flammes criminelles qui l’ont ravagé à deux reprises, en 2017 et 2018, le Centre Islamique de Bellevue, dans l’Etat de Washington, s’apprête à renaître de ses cendres, en défiant superbement l’islamophobie et ses redoutables pyromanes.

En lieu et place de la mosquée partie en fumée il y a plus d’un an, après qu’un jeune suprémaciste blanc, conditionné pour haïr, l’a transformée en brasier, s’élèvera un phare de l’islam spacieux et clair dont l’édification a fédéré les énergies et les bonnes volontés.

Alors que le premier coup de pelle sera donné début août, les responsables musulmans ont tenu à exprimer la joie qui les anime à la perspective de voir prochainement sortir de terre un lieu de culte flambant neuf, mais aussi leur infinie gratitude envers leurs concitoyens d’autres obédiences, engagés dans le dialogue interconfessionnel, qui y ont largement contribué.

 

Publicité
   Mosquée de Bellevue incendiée en mars 2018
               Le projet de reconstruction finalisé

« En tant qu’imam du Centre islamique depuis 18 ans, je tiens à dire que la mobilisation à laquelle nous avons assisté m’a bouleversé. Je remercie chaleureusement mes coreligionnaires ainsi que les habitants de Bellevue qui ont immédiatement répondu à notre appel aux dons, et soutenu financièrement notre beau projet de reconstruction. C’est un signal fort envoyé aux semeurs de haine et de division », a déclaré l’imam Fazal Hassan.

Comme un joli pied de nez fait aux incendiaires américains de la cohésion sociale, qui brûlent les mosquées pour mieux embraser les esprits – les mosquées de Victoria au Texas et d’Orlando en Floride ont été entièrement détruites respectivement en 2017 et 2016 – la renaissance du Centre Islamique de Bellevue aura déclenché un formidable élan de solidarité interreligieuse, au-delà de toutes les espérances.

Même si, localement, l’heure est à la célébration de cette belle victoire collective remportée sur la haine et sa spirale de violence, l’inquiétude face à la recrudescence des incendies criminels visant les mosquées n’a pas disparu pour autant.

Et comment pourrait-elle ne pas gagner du terrain, quand le plus dangereux des pyromanes jette constamment de l’huile sur le feu depuis Washington ?

Publicité
  Mosquée de Victoria, Texas, ravagée par le feu 

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Pardonnez mais n’oubliez pas :demander des comptes aux yankees parmi lesquels le clan du dénommé boucher et ses successeurs qui ont inventé l’axe de mal pour justifier’ l’impérialisme et d’autres formes de violence pour consolider le règne du dollar et pour s’emparer des ressources pétrolifères à bon compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Interview de Béji Caïd Essebsi sur OummaTV en avril 2014

Mohamed Ennaceur nommé président par intérim : “il y aura une continuité au sein du pouvoir”