in

Valls ne souhaite pas que Tariq Ramadan devienne français

C’est sur les ondes de la radio communautaire Radio J que Manuel Valls a martelé son opposition, ferme et irrévocable, à l’obtention de la nationalité française par Tariq Ramadan, refusant d’accéder sans la moindre équivoque à la requête émise le 4 février dernier, sur sa page Facebook, par l’islamologue suisse.

Plus connu pour la suspicion de « double discours » qui l’entoure que pour la teneur même de son discours, l’éloquence de Tariq Ramadan ne fait toujours pas recette en France et n’inspire rien de bon au Premier ministre : « Il n’y a aucune raison pour que M. Tariq Ramadan obtienne la nationalité française. Quand on aspire à être Français, c’est qu’on aspire à partager des valeurs », a-t-il déclaré sans user de périphrases, renchérissant : Or, son message est « contradictoire » avec les valeurs de la France.

Dans cet entretien enregistré samedi à Matignon, peu de temps avant de s’envoler pour Israël, cet Etat d’Apartheid auquel il est « lié de manière éternelle », Manuel Valls a dans son élan fougueux repris à son compte la dénonciation de « l’islamo-gauchisme » pour mieux pointer du doigt certaines associations et certaines personnes, dont Clémentine Autain qui ne décolère pas depuis.

« Il y a toujours ces capitulations, ces ambiguïtés, avec Les Indigènes de la République, les discussions avec Mme Clémentine Autain et Tariq Ramadan, ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation », a-t-il lâché, en faisant une mécontente qui ne souhaite pas en rester là.

Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble, a en effet assuré qu’elle porterait plainte contre Manuel Valls, si le Premier ministre ne lui présentait pas ses «excuses» pour les « propos mensongers » tenus à son encontre sur radio J. « Je vais porter plainte contre Manuel Valls s’il ne présente pas ses excuses », a-t-elle confirmé auprès de l'AFP.

« Ces propos sont mensongers. Je n’ai jamais rencontré personnellement Tariq Ramadan, ni partagé de tribune avec lui. Ces accusations ineptes visent à dire que moi-même, et à travers moi ma famille politique, seraient le terreau du terrorisme », s’est indignée Clémentine Autain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Zaïmisme de Kepel nuit à l’efficacité de l’anti-djihadisme

Pensée de Malek Bennabi: Le témoin