in

USA : une Israélienne contre la politique israélienne remporte une primaire démocrate

Meirav Ben-David, militante écologiste, qui est née et a grandi en Israël, sera peut-être la première citoyenne israélo-américaine à siéger au Sénat. Elle a remporté la primaire démocrate dans l’Etat du Wyoming face à deux candidats de ce parti. Elle affrontera donc en novembre la candidate républicaine Cynthia Lummis, ancienne membre de la chambre des Représentants, un vrai défi car le Wyoming, « terre des cowboys », est le plus républicain de tous les Etats américains.

Originaire de Biélorussie, sa famille est arrivée en Palestine en 1860 et elle fait partie de la sixième génération dans le pays. Elle a grandi dans une ferme près de Richon Letzion, a effectué un service militaire avant d’étudier à l’Université de Tel-Aviv, puis au Kenya et en Alaska. Elle est citoyenne américaine depuis 2009.

Souvent interrogée sur ses positions envers Israël durant sa campagne, Meirav Ben-David ne cache pas ses critiques  : « Je ne soutiens pas ce que fait le gouvernement d’Israël aux Palestiniens. Je pense qu’il agit avec cruauté et commet des atrocités. Je suis contre toute annexion des terres palestiniennes. Je n’ai pas peur de le dire et cela ne choque pas les habitants de cet Etat, au contraire. Je rencontre l’assentiment d’une majorité de la population ».

Publicité
Publicité
Publicité

Mais ne vous fatiguez pas, vous ne trouverez pas un mot sur ses positions contre la politique israélienne dans Wikipedia ou d’autres médias européens… Il y a d’ailleurs un fossé, admet-elle, entre la base du parti démocrate et ses dirigeants concernant la Palestine et les droits des Palestiniens. Ainsi lors de la Convention virtuelle des Démocrate la semaine dernière, les dirigeants, au grand dam de la gauche de leur parti,  se sont arrangés pour zapper complètement la question de la Palestine dans les discours aux heures de grande écoute.

Sur les instructions de Joe Biden, toute référence à la Palestine a été supprimée de la plateforme politique. Il faut dire que le « couple » Joe Biden – Kamala Harris forme des soutiens inconditionnels de tous les gouvernements israéliens, et passent leur temps à rassurer les gros donateurs pro-Israel, et à leur démontrer qu’il forment le meilleur « ticket » pour Israël aux prochaine élections. Meilleur que Trump et bien meilleur qu’un Barack Obama.

Cela est plus important pour eux que de se conformer aux aspirations des Américains — qui sont pour 45 %, contre 34 % en faveur de la suppression de l’aide américaine à Israël pour violation des droits de l’Homme — et même à celles des Démocrates, chez qui ces mesures de rétorsion sont approuvées par 64 % des sondés, contre 11 %.

Publicité
Publicité
Publicité

Les jeunes notamment et les personnes de couleur sont davantage en faveur de la Palestine que d’Israël. Mais Biden et Harris estiment que 90 % de la communauté juive américaine reste attachée à Israël, et… 50 % des dons pour leur campagne viennent de cette communauté, avec des gros poissons comme Haim Saban et Seth Klarman.

Mais si Biden l’emporte — car tout le monde dans un premier temps veut la défaite de Trump — il risque de voir l’aile progressive de son parti de plus en plus remuante. Les victoires remportées aux primaires démocrates par des personnes telles que Cori Bush, Jamaal Bowman, Rashida Tlaib et Ilhan Omar prouvent que le vent peut tourner, et le lobby israélien a du souci à se faire si Biden accède à la Maison Blanche, estiment plusieurs commentateurs américains.

Meirav Ben-David a également pris position pour que les USA se conforment à l’accord nucléaire qui avait été conclu avec l’Iran. Elle préconise par ailleurs un durcissement des relations américaines avec l’Arabie saoudite.

EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tunisie: un universitaire malvoyant nommé ministre des Affaires Culturelles (directinfo.webmanagercenter.com)

La vie de Malek Bennabi (10)