in

Une vidéo d’un égorgement diffusée sur le Net était une falsification

Fabuleuse fenêtre ouverte sur le monde, le Net est aussi, par trop, la porte ouverte à de nombreuses dérives et manipulations qui se jouent de tous les garde-fous pour infecter les écrans de leur nocivité.

Preuve en est, cette effroyable vidéo falsifiée qui a fait irruption sur la toile le 4 juin dernier, mettant en scène "un soi-disant chrétien en train d’être égorgé" et par qui, on vous le donne en mille ? Par de sanguinaires musulmans, christianophobes, cela coule de source…

Ces images d’épouvante ont eu, hélas, le temps de circuler, et de glacer d’effroi ceux qui ont présumé de leur force en les visionnant, avant que leur tromperie n’éclate au grand jour. Le P. Christophe Roucou, directeur du Service des relations avec l’islam (SRI) de la Conférence des évêques de France, a mis en garde lundi 18 juin contre cette vidéo, dont il a affirmé que c’était  "un faux", après avoir dûment enquêté auprès des services du Quai d’Orsay.

Info ou intox, dans quelle finalité et par qui ? Autant de questions clés que certains auraient dû avoir la sagesse de se poser, mais qui ont été vite éludées sous le choc des images.

L’homme de l’ombre, qui a mis le Net en émoi, serait un journaliste égyptien, Tawfik Okasha, précédé par sa réputation sulfureuse, à moins qu’elle ne le poursuive. Le P. Roucou le décrit comme "un personnage sulfureux du paysage audiovisuel égyptien",  précisant qu’il est "propriétaire de la chaîne Les Pharaons, sur laquelle est diffusée son émission (L’Égypte aujourd’hui), et qu’il est réputé pour fabriquer de fausses informations et fait l’objet de multiples plaintes".

Ce patron de chaîne a signé là une falsification éminemment politique, ajoutant aux images insoutenables un commentaire accablant, qui livre à la vindicte les bourreaux  tout désignés : " les  Frères musulmans tunisiens s’attaquant à un de leurs compatriotes, coupable de ne pas partager leurs opinions politiques". Son montage truqué finit par une exhortation  à ne pas voter pour les Frères Musulmans à l’élection présidentielle en Egypte. Tout s’éclaire…

Mais alors à quoi correspondait cette macabre scène filmée ? En réalité, toujours selon le SRI, cette vidéo, évoquée "uniquement sur quelques sites islamiques, et dans des termes totalement différents que ceux retenus par l’Observatoire de la christianophobie", serait une prise de vue ancienne, connue des internautes arabes, et relative à l’exécution d' "un agent américain par des insurgés irakiens".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droit de réponse de Jean-Paul Lefebvre, élu socialiste de Noisy-le-Sec

Non à l’inauguration du square Bigeard à Aix-les-Bains