in

Une petite syrienne, née sans jambes, debout sur ses jambes… artificielles

Une petite syrienne, née sans jambes, debout sur ses jambes… artificielles

Une petite syrienne, née sans jambes, debout sur ses jambes… artificiellesUne histoire poignante !

Publiée par Oumma.com sur Lundi 10 décembre 2018

Publicité

C’est l’histoire poignante d’une petite syrienne, Maya Merhi, atteinte d’une malformation congénitale et née sans jambes, dont le triste sort, subi aussi par son père Mohammad, a ému le monde entier.

Filmée dans un camp de réfugiés avec ses prothèses de fortune, faites de bric et de broc, et surtout de boîtes de conserve, la petite fille se traînait au sol, sans jamais se plaindre, et toujours en soutenant son papa.

Bouleversées, les équipes du Croissant-Rouge turc ont volé à sa rescousse, prenant sous leur aile la fillette et son père, né lui aussi sans jambes.

Evacués de Syrie par les autorités turques, sensibles à leur détresse, ils ont été conduits à Istanbul, dans un dispensaire spécialisé, afin d’y recevoir des soins appropriés. Cinq mois plus tard, la brave petite fille de 8 ans sourit de nouveau à la vie. c’est debout, sur ses jambes artificielles, qu’elle est retournée en Syrie.

Publicité

« J’étais tellement heureux de la voir marcher ! », s’exclame son père. Originaire d’Alep, ce jeune papa affectueux, éprouvé par la guerre, n’est pas encore stable sur ses prothèses.

Après cinq mois d’efforts intenses pour apprendre à marcher, la petite Maya a retrouvé l’insouciance de l’enfance, pour le plus grand bonheur de son courageux papa.

Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La solidarité professionnelle avec la Palestine : un impératif pour la Santé Mentale

Annonces de Macron: de nombreux Gilets jaunes se déclarent déçus et veulent poursuivre leur mobilisation