in ,

Un supporter de football britannique interpellé suite à son agression islamophobe à bord d’un train

Se manifestant de manière décomplexée dans et hors les stades, le racisme primaire de certains supporters de football peut exploser à tout moment et dans un espace aussi confiné que celui d’un train de banlieue, comme ce fut le cas récemment en Grande-Bretagne, à l’encontre d’une femme musulmane revêtue d’une abaya.

Grisé par l’ambiance survoltée que faisaient régner ses camarades et fans de Leeds United à bord du train ralliant Euston à Manchester Piccadilly, l’un de ces partisans électrisés du club de football du Grand Manchester s’est mis à insulter copieusement une passagère musulmane transie de peur, lui reprochant sur un ton menaçant son apparence extérieure.

Ce quadragénaire, ivre de haine, n’a jamais atteint sa destination finale, puisqu’il a été éjecté du train, à un arrêt situé à mi-parcours, par la police des transports britanniques, avertie de la lâche agression islamophobe commise contre une femme seule, terrorisée, et le grave trouble à l’ordre public qui en résultait.

Interpellé, puis placé en garde à vue, ce dangereux énergumène a été remis en liberté sous caution jusqu’au 28 octobre, date de sa comparution devant la justice.

Face à ce nouvel acte odieux qui confirme les statistiques annuelles effrayantes concernant les attaques en recrudescence de citoyennes britanniques de confession musulmane, voilées ou revêtues de tenues traditionnelles, l’inspectrice Michelle Wedderbum a vivement encouragé les victimes de l’islamophobie violente à porter plainte : « Toute personne qui se trouve dans une situation intimidante ou angoissante à cause du comportement des supporters de football doit nous le faire savoir sans délai, afin que nous puissions agir toutes affaires cessantes », a-t-elle répété avec force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Christian Estrosi gâche un mariage niçois à la consternation des familles des époux

Drame de Mina: une nouvelle vidéo met en cause les autorités saoudiennes