in

Un jeune s’immole en plein coeur de Tunis

Un homme d'une vingtaine d'année s'est immolé mardi 12 mars  en plein centre de Tunis. Il  est mort ce mercredi.  Un acte qui reflète à lui seul, le désespoir de toute une jeunesse. "Voilà la jeunesse qui vend des cigarettes, voilà le chômage, a crié ce jeune homme, un vendeur de cigarettes à la sauvette, avant de s’immoler face au bâtiment du théâtre municipal, selon un témoin interrogé par l’AFP." Dieu est le plus grand a-t-il ensuite lancé. D’après le témoin".

Incapables depuis plus d'un an de rédiger une nouvelle constitution,  les politiciens tunisiens  passent le plus clair de leur temps à se quereller pour des postes. La "révolution tunisienne" n' a pas changé la configuration  sociale.  Elle n'est donc pas une révolution,  mais simplement un changement d'équipe au pouvoir, avec l'émergence d'une nouvelle élite. Le petit peuple tunisien est le grand perdant, comme souvent dans des soulèvements populaires présentés abusivement comme des  révolutions. "Agiter le peuple avant de s'en servir" disait Talleyrand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marine Le Pen bataille pour le porc

L’étreinte qui coûte cher à Mahmoud Ahmadinejab