in

Un Français, candidat aux élections présidentielles algériennes de 2014

Après avoir tenté sans succès de se présenter aux élections présidentielles françaises, Rachid Nekkaz a décidé de faire parler de lui en étant candidat aux élections présidentielles algériennes de 2014. L’homme d’affaires, qui a prospéré dans les nouvelles technologies et l’immobilier, est un personnage difficile à cerner, dont la perpétuelle quête de gloire médiatique n’a d’égale que ses coups d’éclat étonnants, détonants et  contradictoires.

Dans un communiqué, Rachid Nekkaz précise qu’il entend promouvoir trois idées principales lors de sa candidature aux élections présidentielles algériennes :

1) la réouverture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc qui représente un déficit de 3 points de croissance ;

2) la lutte contre la corruption qui mine l’économie algérienne ;

3) enfin, le travail des jeunes afin d’offrir un avenir à la jeunesse algérienne clouée par un chômage massif.

En avril 2011, dans un entretien accordé à OummaTV (voir ci-dessous), il expliquait comment l’association « Touche pas à ma Constitution», dont il est le porte-parole, s’engageait à payer les amendes dressées à l’encontre des femmes portant le niqab dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Algérie à l’heure des grandes manœuvres

Des associations musulmanes organisent des soupes populaires pour les plus nécessiteux des Américains