in

Un blogueur égyptien emprisonné pour avoir fustigé l’Islam sur Facebook

Prodigieuse plate-forme interplanétaire, qui fut l’incroyable caisse de résonance du printemps arabe, notamment égyptien, Facebook peut être aussi la vitrine de la liberté de dire tout et n’importe quoi, à ses risques et périls.

Se sentant pousser des ailes sous l’effervescence démocratique de son pays, bien mal en a pris un blogueur égyptien de fustiger l’islam sur le plus prisé des réseaux sociaux, au pays où le blasphème est un crime hautement répréhensible.

Trahi par l’outil de sa soif d’expression débridée, Ayman Youssef Mansour, identifié par son adresse IP, a été reconnu coupable par le Tribunal du Caire d’avoir « intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique sur Facebook », et condamné à trois longues années d’emprisonnement. Quand la formidable fenêtre ouverte sur le monde se referme sur les barreaux de la subversion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un rebelle revendique le meurtre de Kadhafi

Les dernières secondes du fils de Kadhafi avant son exécution (vidéo)