in

Un autocollant islamophobe retrouvé sur un lieu de prière à Saint-Gratien

L’effarement se lisait sur les visages des fidèles à Saint-Gratien, en ce dimanche 6 septembre sur le coup de midi, à la vue d’un autocollant islamophobe recouvrant la boîte aux lettres du bâtiment qui fait office de lieu de culte local, dont la prose menaçante transpirait la haine d’extrême droite : « C’est aussi chez nous qu’il faut lutter contre les islamistes ».

Cette provocation était signée et même en toutes lettres, puisque ses auteurs malveillants du Bloc identitaire, connus pour leur chauvinisme revanchard et leur racisme désinhibé, ont marqué leur forfait de leur empreinte, à la consternation des musulmans de cette localité du Val-d’Oise, et tout particulièrement de Ali Mecis, le président de l’Association des musulmans de Saint-Gratien (AMSG).

Celui-ci ne cache pas son inquiétude grandissante, d’autant plus que les actes islamophobes, sur la courbe ascendante au cours de ces derniers mois, lui font craindre le pire. « J’avais déjà reçu des courriers faisant l’apologie de partis d’extrême droite à mon domicile mais c’est la première fois qu’on a un autocollant ici, poursuit-il. Cela commence par un tract et ça se termine par des têtes de cochon ou des incendies. On va porter plainte. Et on va contacter un huissier pour visionner les caméras de vidéosurveillance », a-t-il déclaré, alors que son projet d’acquisition de ce pavillon pour le transformer en lieu de prière digne de ce nom se heurte encore et toujours au veto irrévocable de la mairie passée sous pavillon « Les Républicains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grande-Bretagne : plus de 100 000 signataires exigent l’arrestation de Netanyahou comme criminel de guerre

USA : une hôtesse de l’air musulmane mise à pied pour son refus de servir de l’alcool