in

Tunisie : Rached Ghannouchi crie à la vidéo truquée

Dans l’œil du cyclone, Rached Ghannouchi tente de désamorcer la vive polémique qui n’a cessé d’enfler en Tunisie depuis qu'une certaine vidéo, filmée à son insu, a déboulé sur les réseaux sociaux le 9 octobre, créant le buzz. Ce sont ses propos demandant aux salafistes de faire preuve de "patience" et de "sagesse", le temps que les islamistes puissent asseoir leur pouvoir face aux laïcs, ces derniers étant qualifiés de danger pour le pays,  qui ont affolé la toile et suscité un tollé.

Le leader historique d'Ennahda se dit victime d'une machination : "des fauteurs de troubles ont déformé ses propos dans une volonté de semer le chaos et d'entraver le consensus national entre le gouvernement et l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT)", s'est-il défendu auprès de la chaîne Al-Jazeera. Niant avoir opposé le camp des laïcs et celui des islamistes, en insistant sur la bipolarisation de la société tunisienne, Rached Ghannouchi crie à la manipulation et au montage truqué, clamant que plusieurs passages de son intervention originale sont passés à la trappe dans le but de le discréditer, ainsi que son action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Les islamistes attaquent un militant du Front national”

Les hommes intensifient la lutte contre le harcèlement sexuel en Egypte