in

T. Benjelloun et Ghaleb Bencheikh figurent par les personnalités de la Fondation pour l’islam de France

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve va préciser aujourd'hui, au cours d'une conférence de presse, les objectifs de la Fondation pour l’islam de France présidée par Jean-Pierre Chevènement. Selon des informations obtenues par Oumma.com, Tahar Benjelloun, Ghaleb Bencheikh, Najoua Arduini-Elatfani, l’ancienne présidente du Club XXIe, Kamel Kabtane ( recteur de la Grande Mosquée de Lyon ) et Anouar Kbibech, président du CFCM (membre de droit de cette fondation) figurent notamment parmi les personnalités qui siègeront au Conseil d'Administration, ainsi  que des représentants des ministères de l’Intérieur, de la Culture et de l’Education nationale et deux membres d'un comité de donateurs.

Cette fondation qui bénéficiera d'un financement exclusivement français "a vocation à soutenir des projets, dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’engagement des jeunes", a détaillé M. Cazeneuve. "Elle pourra prendre en charge la formation profane des imams, le développement de la recherche en islamologie, être un acteur d’une meilleure connaissance de l’islam à travers ses productions littéraires et artistiques",a affirmé son président Jean-Pierre Chevènement. Un conseil d'orientation, qui travaillera avec cette fondation, est également prévu et sera présidé par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alain Juppé s’oppose à une loi anti-burkini à laquelle appelle son rival Sarkozy, à cor et à cri

Burkini : une trentaine de Bretons solidaires se baignent tout habillés