in

Sur les traces des soldats musulmans à Verdun avec Kamel Mouellef

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Foummacom%2Fvideos%2F10154119845201142%2F&width=1280

C’est devant les 592 stèles musulmanes érigées à l’ossuaire de Douaumont, dans la Meuse, en mémoire des tirailleurs nord-africains et africains engagés dans l’armée française et tombés au champ d’honneur à Verdun (21 février-19 décembre 1916), que se tenait Kamel Mouellef, cet inlassable chercheur de stèles dédiées à ces grands oubliés de l’Histoire de France, quelques semaines avant ce qui fut le point d’orgue de la célébration du centenaire de ces 300 jours et 300 nuits de combats effroyables : la commémoration internationale qui a eu lieu dimanche 29 mai, sous l’égide de François Hollande et Angela Merkel.

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous le reportage réalisé par France 24, dans lequel l’infatigable éveilleur de consciences qu’est Kamel Mouellef – arrière-petit-fils d’un tirailleur algérien mort au front en 1918 et co-auteur de deux albums BD qui exhument des oubliettes de l’histoire le sacrifice de ces valeureux combattants de l’empire colonial au cours des deux guerres mondiales – ravive la flamme vacillante de la mémoire dans l’intérêt de tous, et particulièrement à l’attention de la jeune génération.

Dans une récente interview accordée au Dauphiné Libéré, alors qu’il sortait visiblement satisfait d’une de ses nombreuses conférences données dans des collèges et lycées tout au long de l’année, Kamel Mouellef a évoqué un projet qui lui tient à cœur : la réalisation d’un film sur Abdelkader Mesli, un imam méconnu de tous, qui aurait mérité de passer à la postérité pour avoir sauvé des milliers de juifs de la déportation.

« Pour moi Abdelkader Mesli est un  personnage manquant de l’histoire, auquel on ne rend  pas  hommage, alors que ce qu’il a fait est formidable. C’est  pourquoi j’aimerais créer un film qui raconte son histoire», a-t-il confié, en imaginant déjà les nouveaux personnages qui prendront forme et vie dans une troisième BD, consacrée cette fois-ci au massacre de Sétif, le 8 mai 1945 de bien sinistre mémoire.

 


Nous vous invitons à voir ou à revoir l’intervention marquante de Kamel Mouellef dans l’émission “l’Esprit d’Actu”.

Ces héros musulmans occultés par l'histoire de France

Ces héros musulmans occultés par l'histoire de FranceSaviez que le bras droit de Jean Moulin s'appelait Cherif Mécheri? Saviez-vous également que le chef du premier maquis créé dans les Vosges était un Guinéen musulman répondant au nom Mamadou Addi Bâ ? Et tant d'autres valeureux indigènes de la "résistance" morts pour la France durant la Seconde Guerre mondiale dans l'indifférence et l'ignorance générale. Invité de l'Esprit d'actu, Kamel Mouellef président de l'association "Déni de mémoire", est le coauteur d'une BD historique qui rend hommage à ces courageux combattants occultés par la grande Histoire et oubliés des manuels scolaires.http://oummatv.tv/heros-musulmans-occultes-histoire-france

Publié par Oumma.com sur jeudi 17 mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hommage à Muhammed Ali (documentaire)

Muhammed Ali: “Me préparer à rencontrer Dieu” (vidéo)