in

Sur France 2 « Il faudrait que les comiques cessent leurs allusions à DSK et à Anne Sinclair »

La liberté d’expression en danger dans « On ne demande qu’à en rire » sur France 2 ?

En ce lundi 7 novembre, qu’il fut difficile de prendre le parti d’en rire devant « On ne demande qu’à en rire » de l’omniprésent Laurent Ruquier, quand la remarque dénuée d’humour de Jean-Luc Moreau, metteur en scène de théâtre, fit l’effet de la douche froide de la censure !

« Il faudrait que les comiques cessent leurs allusions à DSK et à Anne Sinclair » a lâché avec une extrême fermeté le troisième membre du jury d’opérette de l’émission. Nos sourires figés espéraient une chute gagesque pour se dérider, on cherchait en vain le comique de situation, alors que l’animateur, d’ordinaire si loquace, resta étonnamment sans voix, son sens de la répartie fusante l’ayant soudainement abandonné…

Une semaine donc à peine après que l’incendie de Charlie Hebdo ait mis en émoi la France de Voltaire, éprise de tous les excès, de caricatures ou de dramatisation, la censure s’est invitée dans un divertissement où le rire est souvent forcé, sans que personne sur le plateau ne prenne le risque de mettre en boîte Jean-Luc Moreau, et encore moins de tourner en dérision son parti pris en faveur de DSK, lequel ne quitte plus les feux de l’actualité la plus glauque.

Comme l’ironie est préférable à la consternation, on s’exclamera face à cette éclatante démonstration de l’hypocrisie ambiante, qui, contrairement à ce qu’elle prétend, ne peut pas rire de tout : une très mauvaise farce télévisuelle au pays de la Tartufferie, somme toute, rien de plus normal !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rigueur selon Sarkozy, une suite à 37.000 euros la nuit

Charlie Hebdo et la presse étrangère : lorsque la stigmatisation des musulmans de France traverse la mer.