in

Suisse : des restes de porcs enterrés sur le terrain d’une future mosquée

On aimerait les éradiquer à la racine, hélas les mauvaises graines de l’islamophobie ne cessent d’être semées au vent par-delà nos frontières européennes très poreuses.Terreau fertile, le cœur de la Suisse, en l’occurrence le canton de Soleure, a été la cible d’une nouvelle provocation dont l’ignominie est signée même si sa revendication reste anonyme.

Des ultra-nationalistes de l’ombre ont enterré le cadavre d’un cochon, ainsi que quatre têtes de porc sur l’emplacement de la future mosquée de la bourgade de Granges. La police du cru a lancé un appel à témoins. Ces activistes sans nom et sans visage, mais avides de médiatisation, ont offert à la presse la primeur de leur opération, en indiquant, dans un raffinement d’abjection, avoir déversé 120 litres de sang de cochon sur le terrain, afin de « le profaner pour protester contre l’islamisation rampante ».

En profanant le sol de la future mosquée, les promoteurs de la mosquée seront discrédités s’ils persistent dans leur projet de la faire sortir de terre, tel est leur argument massue pour justifier l’injustifiable. De profanations insoutenables en agressions inacceptables, le populisme européen continue de creuser son sillon délétère, et l’on dit que c’est l’islam la menace…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pillage d’antiquités en Libye

Le métro d’Alger à peine ouvert, déjà dégradé