in

Sarkozy et la Libye: une affaire d’Etat sans précédent sous la Ve République

Sarkozy et la Libye: une affaire d'Etat sans précédent sous la Ve République

Sarkozy et la Libye: une affaire d'Etat sans précédent sous la Ve République

Publié par Oumma.com sur lundi 26 mars 2018

 

Alors que l’étau se resserre autour de Nicolas Sarkozy, l’ex-président du bouclier fiscal et du diviser pour mieux régner, mis en examen pour « corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics libyens » et placé sous contrôle judiciaire par trois éminents juges du pôle financier, retour en images sur une affaire d’Etat vertigineuse, tant par son ampleur, la gravité des faits reprochés, que par ses conséquences calamiteuses en Libye, dans le monde arabe et en Europe.

Ce scandale sans précédent sous la Ve République, qui fut révélé par Mediapart il y a déjà sept ans, a entraîné la mise à mort barbare de Mouammar Kadhafi, le 20 octobre 2011. Un lynchage d’un autre âge sur lequel plane l’ombre de l’élimination voulue et planifiée du “guide libyen”, ce mécène de l’ère Sarkozie devenu très encombrant. N’était-ce pas là le vrai but inavouable de l’intervention en Libye, cette bien sale guerre qui n’avait rien « d’humanitaire » ?

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Pour l’instant, c’est Claude Guéant qui risque morfler. Et pour cause. Il est au centre de cette affaire. Et il a une autre casserole, avec le détournement des primes des indics.
    Côté Sarko, pas de preuves. On ne sait même pas si il a touché quoi que ce soit, puisque les intermédiaires, Guéant inclus, ont peut être tout étouffé.
    La seule chose qui parait quasi certaine est que de l’argent sale a alimenté la campagne 2007. Reste à savoir si c’est Kadhafi qui l’a filé.
    Une autre chose parait toute aussi certaine: Kadhafi a versé de l’argent pour cette campagne. Mais Ghanem indique que les intermédiaires se sont largement servis. Juste pour mémoire, Ghanem, c’est le noyé du Danube (un beau titre pour un thriller d’espionnage). Ses fameux carnets avaient été égarés, mais on a fini par les retrouver. Une autre source, diplomatique, confirme le déblocage de 5 millions côté Kadhafi. …. Devenus 4.5 ME dans les carnets. Qui a piqué les 500 KE?
    Ensuite, Ghanem évoque 2 ME détournés par les intermédiaires.
    Et on sait que Guéant a piqué 500KE (les tableaux de merde).
    Bref, Guéant va plonger, de même que Takkiédine, Djouri et son ami Saleh….
    Quant à Sarko, il va poursuivre son jeu de l’oie judiciaire sans passer par la case prison. Prochaine étape: La corruption de magistrat. Une affaire si facile à défendre que même un débutant ferait l’affaire. Tout repose sur un vice de forme.
    Les sondages de l’Elysée? Immunité présidentielle.
    L’affaire Bygmalion? Pas de preuves contre Sarko, mais il est financièrement responsable. Voila le talon d’Achille du nain. il n’y en a pas d’autre. Je crois qu’il le sait. Il doit déja bétonner son insolvabilité. C’est ce que je ferais à sa place. Mais il a intérêt à se méfier de Carla. Ce genre de femme achève les losers.
    Avec le sourire, donc c’est tout sauf une critique.

  2. Ça commence à sentir mauvais pour les fesses à Sarkozy.
    Il va manger le nain !
    Avec toutes les affaires qu’il a sur le dos, je parie qu’il ne va pas tarder à se fabriquer une pathologie pour gagner du temps et éviter les juges et leurs questions pressantes.
    Il ne lui reste que ça et ensuite ce sera l’aliénation mentale.
    Pour ce qui est des esquives à la Pasqua qui consistaient à se faire élire Sénateur pour avoir l’immunité et donc la paix, je crois que le petit homme pourra repasser.

  3. Si tous ça se confirme;je dis bien si ! Je propose de rebaptiser Mr sarkozy .par le titre honorifique du parrain de nagy bocsa..!
    (ce n’est qu’une proposition)…

  4. Méfiez-vous du nabot. Il vous invite solennellement un jour et vous laisse planter vos tentes face à l’Elysée et se fait payer grassement. Quelques mois après, sentant le vent tourner, il vous traque et finit par vous liquider au nom des droits de l’homme, comme si vous les respectiez lorsque vous lui aviez demandé des sous pour sa campagne (et accessoirement pour son compte bancaire).

  5. Ok on est désolé. On va le remettre en place. Sa population va être enchantée de retrouver la dictature ! On voulait juste vous aider. Mais on va arrêter. On va vous laisser vous exterminer entre vous. C’est bien le seul truc que vous faites bien.

  6. Salam,

    Sarkozy se retrouve avec un fond de 1milliard de $ basé en Angleterre! En Angleterre pourquoi ? Et d’où cet argent vient? Est ce un cadeau pour avoir tuer en Libye?

    Sarkozy vient en prince et personne ne dit rien…

    Je ne comprends pas ses victimes! La chasse n’est pas ouverte…

  7. Dommage que ce sujet, au demeurant bien monté, démarre avec Badiou, le thuriféraire de Pol Pot.
    Dommage aussi qu’on décrive Kadhafi comme un martyr. Non, il n’était pas un saint, mais un assassin, et sa mort n’est pas plus regrettable que celle de Mussolini. Qui vit par le glaive, périra par le glaive, dans ton cul, comme le rappelle la Bible.
    A part ça, on nous montre BHL, le thuriféraire des guerres imbéciles. Il a milité pour tous les combats, toutes les interventions stupides. A sa place, je n’aurais pas fait philosophe, mais légionnaire. Vous savez quoi? Je n’ai jamais entendu BHL dire un truc sensé. Un peu comme Alain Minc en économie.
    Eh! Je me fous qu’ils soient juifs. Ok, c’est hors sujet.
    En attendant, toutes les guerres sont stupides, mais celle-ci est en plus incompréhensible. L’explication de Plénel est séduisante, mais improbable. Je m’en suis déja exprimé. Du coup, je l’avoue: Yé né comprend pas Sénior. C bizar.
    Amen.

  8. Que nenni.Il est parti en guerre envers et contre tous pour instaurer la démocratie et libérer “la femme” du carcan sans clé dans lequel les méchants l’ont enfermé.
    Nous sommes assurément des ingrats,indignes de son sacrifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le terrorisme : un spectacle de violence, une recette de la peur

Il insulte une convertie voilée !