in

« Sale Biko » : des tags racistes et nazis recouvrent la boucherie Halal de Saint-Germain-en-Laye

La recrudescence de l’islamophobie se mesure à l’aune de son hémorragie d'agressions, de profanations et de dégradations ordurières qu'aucun dispositif policier ne parvient à juguler, et dont chaque passage à l’acte porte le sceau du nationalisme le plus revanchard : l’incontournable croix gammée, assortie du sigle « SS », et des non moins inévitables insultes racistes.

Aucun édifice, qu’il soit religieux ou commercial, n’échappe désormais à la fureur de ces commandos de l’ombre, qui vandalisent inlassablement les murs, les portes des mosquées, des carrés musulmans, mais aussi les vitrines, et en l’occurrence celle de la boucherie halal, flambant neuve, de Saint-Germain-en Laye, qui a ouvert au cours de l’été.

L’injure « Sale Biko » est taguée en gros et en gras, comme pour mieux signifier à son propriétaire et à ses clients que les musulmans ne sont pas les bienvenus dans cette commune, où la mairie, sous la pression de groupes identitaires farouchement hostiles à la présence musulmane, avait renoncé à poursuivre les négociations portant sur la vente d’un terrain communal à une association en vue d’y construire un centre culturel islamique.

Ce recul politique a manifestement donné des ailes aux extrémistes de droite du coin, qui y ont vu là leur victoire sur "l'halalisation" de la France. Il y a fort à parier que l'émergence de cette boucherie halal a été perçue comme un nouveau bastion de l'islamisation de la localité par des ultras, nazillons dans l'âme, toujours aussi insaisissables et indétectables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez Diam’s tranquille !

Le choix de Diam’s fustigé par la médiasphère islamophobe