in

Sa défense dénonce ses conditions d’incarcération : Rachid Nekkaz atteint d’un cancer de la prostate

Le militant politique et homme d’affaires Rachid Nekkaz est atteint d’un début de cancer de la prostate, ont révélé, jeudi, ses avocats.

Il s’agit, selon eux, d’une «hypertrophie prononcée de la prostate» confirmée par des médecins de la prison de Koléa, parmi lesquels «un radiologue expérimenté et un autre interne spécialiste en échographie». «Le père de Rachid Nekkaz, El Hadj Larbi, est mort de la même maladie en 2011», signale sa défense, qui dénonce le transfert de son client dans une région isolée, à Labiodh Sidi Cheikh, où l’hôpital le plus proche se trouve à 125 km.

Pour dénoncer ses conditions d’incarcération, le détenu a confié à ses avocats sa volonté d’entamer une grève de la faim d’un mois, à partir du 19 février prochain. Nekkaz a été transféré en effet, mardi, de la prison de Koléa (Tipasa) à celle de Labiod Sidi Cheikh (El Bayadh). Les avocats du détenu ont dénoncé une décision «illégale», alors que l’instruction du concerné, en détention préventive, est en cours.

Publicité
Publicité
Publicité
Arrêté le 4 décembre 2019, Nekkaz a été poursuivi pour «incitation à porter des armes contre des représentants de l’Etat», «incitation à attroupement non armé» et «publication Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national». Sa dernière demande de liberté provisoire a été rejetée, le 20 janvier, par la chambre d’accusation près la cour d’Alger.
Lire la suite sur El Watan

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Jean-Luc Mélenchon est fier d’avoir participé à la manifestation contre l’islamophobie

Un féminisme musulman, et pourquoi pas?