in ,

Royaume-Uni : une infirmière, atteinte par le Covid-19, se bat pour rester en vie

Il y a tout juste un an, en février 2019, l’infirmière fraîchement diplômée, Areema Nasreen, posait devant l’objectif, dans les couloirs de l’hôpital Walsall Manor, souriant à l’avenir qui s’ouvrait devant elle.

Un avenir placé sous d’heureux auspices, puisqu’il allait lui permettre de réaliser le doux rêve dont elle se berçait depuis l’adolescence, sans jamais y renoncer, malgré les obstacles et autres vicissitudes de la vie : se dévouer corps et âme au chevet de ses semblables, fragilisés par la maladie.

Rayonnante de bonheur, cette jeune mère de famille britannique d’origine pakistanaise se souvenait alors, non sans émotion, de l’événement marquant qui fit naître sa vocation (l’AVC de son père), de la manière dont elle l’avait accompagné dans cette épreuve, tout en nourrissant l’espoir de pouvoir être une source d’inspiration pour les jeunes filles musulmanes du royaume. « N’abandonnez jamais ! », clamait-elle dans les colonnes de la presse locale, en affichant une belle assurance.

« Je pleure tous les matins,  parce que je suis si heureuse d’avoir enfin réalisé mon rêve le plus cher », confiait Areema Nasreen aux micros qui se tendaient vers elle, ajoutant la voix étranglée par les larmes : « Je veux juste pouvoir prendre soin des gens, en particulier ceux qui sont âgés et vulnérables ».

Publicité
Publicité

Première fille de sa famille à franchir le seuil de l’université, elle faisait la fierté des siens et forçait l’admiration de sa communauté, bien au-delà du comté des Midlands.

Un an plus tard, l’infirmière musulmane passionnée et dévouée de l’hôpital Walsall Manor, dont la grande humanité irradiait sous son voile noir, est passée brutalement de l’autre côté de la barrière. Areema Nasreen a été, en effet, frappée de plein fouet par le pernicieux virus qui n’épargne personne, et contre lequel, comme l’ensemble du corps médical, elle luttait depuis plusieurs semaines avec un extraordinaire courage et un sens aigu de la déontologie, mais à armes inégales…

Il y a dix jours, les poumons attaqués par le Covid-19, la soignante, habituée à consacrer sa vie aux autres, a été hospitalisée d’urgence. Admise en soins intensifs, elle a été immédiatement prise en charge par ses collègues qui ont été fortement ébranlés en la découvrant alitée sur une civière.

Publicité
Publicité

Aujourd’hui, Areema Nasreen, cette héroïne du quotidien qui était vaillamment montée au front contre le Coranavirus, est placée sous assistance respiratoire. « Ma sœur, qui est une infirmière incroyable, était en première ligne. Elle estimait que c’était son devoir d’aider les malades atteints par ce terrible virus. Et maintenant, c’est elle qui en est victime. Son état s’est rapidement dégradé, elle se bat actuellement pour rester en vie », a déclaré, bouleversée, sa sœur Kazeema dont elle est très proche.

« Je veux que tout le monde sache à quel point ce virus est dangereux. Areema n’a que 36 ans, et elle était en bonne forme physique, sans antécédents médicaux », a-t-elle insisté devant l’hôpital dans lequel sa sœur a donné le meilleur d’elle-même et où elle est en train de livrer le plus grand combat de son existence.

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Merci, pour le sectarisme des modérateurs, faire disparaître un commentaire qui ne leurs plaît pas, et qui pourtant est réel , et qui disait en substance, qu’ici, les médecins ne se battent pas pour leur propre survie, mais meurent pour la survie des autres !
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-deux-medecins-du-grand-est-meurent-du-covid-19_3881101.html
    Je pense, qu’ils méritent votre respect, car un jour ( je ne vous le souhaite pas ) peut être aurez vous besoin de leur abnégations !

  2. Cherif Boudelal
    13 h ·
    TRUMP EST-IL UN CRIMINEL CONTRE L’HUMANITÉ ?
    (partagez-la cette vidéo, elle peut être supprimée)

    Le coronavirus a été fabriqué par les USA avant d’être transmis à la Chine. D’après la vidéo ci-après (en arabe) les USA sont à l’origine du coronavirus. Il a été fabriqué par un laboratoire US avant d’être transmis à la Chine. L’auteur de la vidéo donne les sources des informations qu’il diffuse. D’après lui elles proviennent de l’Institut de recherche scientifique américain « Scripps -The Scripps Research Institute, TSRI », qui est un laboratoire de recherches médicales, où le coronavirus a été testé sans pouvoir trouver son antidote.

    Voici ci-après le résumé du rapport :
    Le coronavirus est inventé à partir du gaz sarin (il n’a ni odeur ni goût ni couleur) ; il est le plus dangereux de tous les gaz. Il a été expérimenté en Syrie, et a tué 1.345 personnes en deux jours.
    67 soldats américains ont été contaminés dans un laboratoire militaire US en Afghanistan, mais les autorités ont caché la vérité à leur peuple et au monde. Ces soldats ont été envoyés en Chine (dans la région de Wuhan) pour participer à des manœuvres militaires en commun avec les Chinois. Le but de l’envoi de ces soldats atteints du virus en Chine, est d’écarter les soupçons qu’ils ont été contaminés dans un laboratoire militaire US, car ils étaient sûrs qu’ils allaient mourir dès leur retour au USA, et ce afin d’attribuer la cause de leur mort au « virus chinois » ! C’est aussi pour que la Chine se retrouve en position de l’accusée et non d’accusateur, et ce afin de ne pas demander ensuite aux USA des dommages intérêts…

    Ce gaz reste en l’air et sur le sol entre trois à quatre mois, ceux qui l’inhalent n’ont aucune chance de survivre. C’est pourquoi on a annoncé que ce virus disparaîtra en avril. Il est possible que la personne atteinte par ce virus meure après deux semaines sans savoir qu’elle a été atteinte par ce virus mortel; et donc elle peut contaminer d’autres personnes sans le savoir. D’où l’obligation des personnes soupçonnées de l’avoir attrapé de rester en observation pendant deux semaines. La personne qui inhale ce gaz ne peut être maintenu en vie que par des appareils de respiration artificielle pendant cette période, après quoi elle meure. Et donc il n’y a aucun remède contre ce virus.

    Ce gaz est considéré par l’ONU comme l’une des armes de destruction massive. Le mutisme des États autour de ce crime contre l’humanité est dû à la pression faite par les USA sur eux, sur l’OMS et toutes les institutions internationales, parce que Trump, vu les accusations dont il fait l’objet, a peur d’être exposé encore à des poursuites judiciaires dans cette affaire…

    https://www.facebook.com/100001984669374/videos/2867954299947364/

    • Oui, le capitalisme international, et en particulier sa branche US, profite de cette catastrophe sanitaire pour exploiter et opprimer encore plus aux quatre coins de la planète. Mais cette théorie d’une arme bactériologique américaine contre la Chine ne me semble pas sérieuse (même si les chinois ont, et dévoilent, de forts soupçons quant à l’origine du Covid).
      En tout état de cause, le chaos frappe plus fort les systèmes de santé ailleurs qu’en Chine, et ce pays déjà première puissance commerciale du monde pourrait s’en sortir encore plus puissant. Le corona serait donc une arme qui se retourne contre les USA ?
      Détail sur les soldats états-uniens “pour participer à des manœuvres militaires en commun avec les Chinois” : ils avaient participé en fait à des Jeux mondiaux militaires, à Wuhan en octobre.
      Plusieurs articles de presse relaient cette guerre de communiqués et accusations croisées entre les géants adversaires. Trump n’ose plus utiliser l’appellation “virus de Wuhan” !

      • Qu’est-ce que le capitalisme vient faire dans une maladie ? En 1350, la peste noire venait du capitalisme ?
        Prenez un xanacs et allez vous coucher.

  3. J’espère que vous Nous donnerez des nouvelles régulières de cette jeune femme,jusqu’à,Nous l’espérons tous,sa prochaine guérison. Courage!
    Ce n’est pas depuis 8 jours à 20 h qu’on devrait applaudir les soignants mais tous les jours depuis toujours !
    Vive nos héros méconnus !

  4. De tout cœur avec cette jeune femme dévouée aux autres,je souhaite très sincèrement qu’elle guérisse et retourne auprès des siens,avant de retourner auprès de ses chers malades. C’est trop triste de partir jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Royaume-Uni : des étudiants musulmans lancent un “Jihad contre le Covid-19” pour les personnes âgées

“L’allongement de la durée de confinement est une évidence”, pour Pierre-louis Druais, membre du conseil scientifique