in

Répondons à l’appel des femmes de Gaza

 

AU SECOURS !

Nous femmes palestiniennes de Gaza, qui sommes l’une des composantes essentielles de la société palestinienne en général, sommes maintenues dans l’isolement par la politique d’Apartheid israélienne, et souffrons depuis 7 ans du blocus et de l’occupation de la bande de Gaza.

Nous vous lançons cet appel pour que vous nous aidiez à faire cesser ce blocus injuste et inhumain. Un blocus qui nous affecte dans tous les aspects de notre vie, en tant que femmes, mères, de même que dans notre activité professionnelle.

Nous faisons partie de ces 1,8 million de Palestiniens emprisonnés sur une superficie de 365 km2, qu’on essaie quotidiennement et systématiquement de déshumaniser.

Ce blocus est une violation :

  • De notre droit à la vie, car nous continuons à être les cibles des fréquentes attaques et agressions iisraéliennes, sans avoir la moindre possibilité de nous protéger et de protéger nos familles contre les bombes larguées par Israël du haut de ses avions.
  • De notre droit à la liberté de mouvement puisqu’on nous interdit de rendre visite à nos parents dans les autres parties de la Palestine, comme de voyager à l’extérieur de la plus grande prison du monde.
  • De notre droit à bénéficier d’une éducation correcte et de nous rendre dans l’ensemble des universités palestiniennes
  • De notre droit à la sécurité économique, puisqu’on nous appauvrit, et on nous empêche d’assurer une vie digne à nos familles.
  • Notre droit au travail puisque le blocus nous prive de toutes les opportunités, en interne comme à l’exportation, et fait grimper le taux de chômage.

Notre vie est devenue un calvaire. Nous sommes désormais privées d’éléments aussi vitaux que l’électricité, l’essence, l’eau potable. Pouvez-vous imaginer cela ?

C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas nous abandonner, de prendre la mesure de la violation de nos droits humains les plus fondamentaux et de nous montrer votre solidarité.

Femmes du monde entier, nous vous invitons à venir nous rencontrer le 8 mars prochain, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, afin de constater par vous-mêmes la triste situation dans laquelle nous a plongés ce blocus imposé par Israël.

Premières signataires :

  • Salma Za’neen, 40 ans, Présidente de l’Association pour le Développement Familial
  • Yaffa Kafarna, 29 ans, Directrice de l’Association pour le Développement Familial
  • Jamila Al-Habbash, 19 ans, Journaliste radio jeunesse
  • Na’ema Mohammed Za’neen, 50 ans, Photographe
  • Angham Hwaihi, 26 ans, Travailleuse sociale
  • Fidaa Ismael, 20 ans, Etudiante
  • Sabreen Adwan, 32 ans, avocate
  • Sou’a Abu Aisha, 32 ans, Productrice de films culturels
  • Aisha Hamdan , 30 ans, infirmière
  • Marwana Radwa, 24 ans, Photographe
  • Wea’am Hwaihi, 30 ans, Formatrice en droits de la femme
  • Ahlam Bardawil, 45 ans, Professeur de géographie
  • Ekhlas Al-Barina, 25 ans, Journaliste
  • Suaad abdrabu, 40 ans, Animatrice
  • Ahlam Adwan, 52 ans, Professeur d’université
  • Lina Qassem, 30 ans, Travailleuse sociale
  • Imtithal Hasania, 36 ans, Professeur de sport
  • Wisam Haloub, 49 ans, directrice d’une association locale
  • Nidaa Abu Khair, 36 ans, militante féministe
  • Shireen Dader, 40 ans, avocate
  • Amira Hamdan, 64 ans, Dentiste
  • Eman Surani, 25 ans,Coordinatrice de projets à l’ UHCC (ONG dans le domaine de la santé)
  • Manal Safi, 30 ans, avocate
  • Amthal Hanona, 28 ans, Journaliste
  • Yafa Bayomi 31 ans, Responsable de relations publiques
  • Mai Al-Masri, 28 ans, Travailleuse sociale
  • Maysa Al-Kafarna, 38 ans, Professeur d’anglais
  • Lina Abu Sita, 36 ans, Etudiante
  • Saymon Abu Jarad, 25 ans, Infirmière
  • Ahlam Abd Ghani, 27 ans, Journaliste
  • Hanan Abu Naser, 26 ans, Diplomée en études de genres et sur la femme
  • Asmaa Abu Jarad 33 ans, avocate
  • Latifa Adwan, 25 ans, avocate
  • Nadine Abd El-Wahab Hanoun, 24 ans, Militante
  • Falsteen Rohi Al-Tanani, 24 ans, Animatrice de l’association « Droit de Jouer"
  • Rawan Kamal Al-Khori, 21 ans, Etudiante
  • Ebaa Rezeq, 23 ans, Journaliste freelance
  • Sarah Soud Abu Ramadan, 23 ans, Etudiante
  • Manar And Hadi, 20 ans, Etudiante
  • Mariam Ala Abu Amer, 20 ans, Etudiante
  • Taghreed Salem Al-Amour, 35 ans, Journaliste
  • Noha And Aziz Ashour, 18 ans, Etudiante
  • Wafaa Jamal Abu Hasheesh, 28 ans, Coordinatrice de projets
  • Hwaida Hassan Hmaid, 31 ans, Maïtre de conférences à l’Université
  • Shahed Tawfeeq Abu Khusa, 18 ans, Etudiante
  • Sajeda Wajeeh Al-Haj, 20 ans, Etudiante
  • Dima Ayman Abu Hamda, 24 ans, Etudiante
  • Nesreen Fayz Al-Shawa, 25 ans, Militante dans le domaine social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc: Ifrane, seconde ville la plus propre au monde

Chicago célèbre les plus belles réussites musulmanes