in

Rached Ghannouchi accueilli à la Grande Mosquée de Paris

De passage en France vendredi 20 juin, Rached Ghannouchi, le chef du parti tunisien Ennahda, a fait une escale éminemment politique qui a transité par le Quai d’Orsay, après avoir été préalablement reçu par Dalil Boubakeur à la Grande Mosquée de Paris, où il s’est recueilli lors de la prière rituelle. Avant le sermon, le leader tunisien a tenu à souhaiter "un bon et heureux Ramadan aux musulmans de France", tout en insistant sur "l’importance pour les musulmans de se conformer aux règles du pays dans lequel ils vivent sereinement leur religion."

Lors de leur entretien, Rached Ghannouchi et Dalil Boubakeur ont évoqué la condition de la communauté musulmane française, le recteur de la Grande Mosquée de Paris et président du CFCM ayant remis à son hôte de marque le texte de la "convention citoyenne des musulmans de France" pour le vivre-ensemble récemment adoptée par le CFCM, tout en se félicitant des "convergences de vue", notamment sur "le rejet de l'extrémisme", qui ont cimenté leurs relations.

Parmi les temps forts de sa visite, rencontrer les Tunisiens résidant en France était un passage obligé pour Rached Ghannouchi, à quelques encablures d’échéances politiques cruciales pour l’avenir de la Tunisie que sont les prochaines élections législatives et la présidentielle. C’est dans l’enceinte du Palais des Congrès Paris-Est Montreuil que celui-ci a pu établir un échange direct avec ces citoyens de l'Hexagone qui constituent une frange substantielle de l'électorat de l’étranger, et par conséquent à ne pas négliger.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux Ecossais condamnés à de la prison ferme pour avoir profané la Grande Mosquée d’Edimbourg

Brésil : Suleyman Ali Muntari, le footballeur star du Ghana, distribue de l’argent aux pauvres