in

Princess Nokia annule son spectacle en Israël

Le 26 mars, le Kalamazoo Festival israélien a annoncé que Destiny Frasqueri, connue également sous le surnom de Princess Nokia, avait annulé son spectacle prévu au Haoman 17, une boîte de nuit de Tel-Aviv.

« Sous des pressions extrêmes [du mouvement BDS], Destiny a décidé d’annuler sa venue en Israël. Ces dernières semaines, nous avons concentré nos efforts pour essayer de lui faire changer d’avis… mais sans guère de succès », dit une déclaration des responsables du festival.

Ces mêmes responsables ont également révélé que la totalité de l’événement serait par conséquent annulé et que tous les tickets seraient remboursés. Huit autres musiciens au moins étaient prévus pour jouer en même temps que Frasqueri au Kalamazoo.

En mars, sur Facebook, Boycott from Within (Boycott de l’intérieur), un groupe de citoyens israéliens partisans du mouvement BDS dirigé par les Palestiniens, a adressé ce message à Frasqueri :

« Vous êtes une artiste engagée dans le soulèvement et l’autonomisation des femmes, des gens de couleur, des LGBTQ et votre travail est particulièrement inspirant pour l’effort de démantèlement de la suprématie blanche et de la misogynie. Rappelez-vous, s’il vous plaît, que parmi ces personnes, il y a également des Palestiniens qui meurent sous l’apartheid israélien et qui vous demandent d’être solidaire avec eux et de boycotter Israël. De grâce, annulez votre spectacle. »

Le groupe a également répondu à la nouvelle de l’annulation :

« Nous aimerions vous remercier d’avoir adopté une position morale et refusé de participer à l’apartheid et à la discrimination à l’égard de la population autochtone en ne jouant pas en Israël… Nous espérons voir davantage d’artistes conscients comme vous prendre des positions de principe contre l’oppression et les injustices et suivre vos traces. »

Le mouvement BDS est un mouvement non violent mondial de justice sociale qui préconise des mesures de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israël et les sociétés qui font des affaires avec ce pays tant que ce dernier ne se soumettra pas au droit international et ne respectera pas les droits humains des Palestiniens.

Une facette importante du mouvement BDS réside dans l’appel qu’il a adressé aux « organisations et travailleurs culturels mondiaux à boycotter et/ou à œuvrer pour l’annulation d’événements, acivités, accords ou projets impliquant Israël, ses groupes de pression ou ses institutions culturelles. » L’approche vise à défier la façon dont Israël utilise la culture comme une forme de propagande pour blanchir ou justifier l’occupation.

Source: alternativenews.org

Traduction: J-M F pour Plate-forme CharleroiPalestine

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Quelques actions de ce genre ne vont pas changer le rapport de force. Le monde Arabe se déchire , s’autodetruit . Pour contrebalancer l’Iran et son allié la Russie , les etats Sunnites font alliance avec Israel , les produits d’Israel sont partout dans le monde Arabe et le Schekel à cours à Gaza et à Ramallah.L’Inde vient de signer pour plus d’un milliard de dollars d’armement.
    C’est pas une chanteuse qui va changer les choses.

    • le boycott fait que les sionistes perdent 8 milliards par an c’est pas 1 petite somme,et si le boycott y fait beaucoup contrairement a ce que vous dites

    • Salam. Il n’est pas question de rapport de force : la force est du côté de Dieu et nulle part ailleurs. Ceux qui vivent par elle dans l’oubli de Dieu ne réussiront pas, c’est une certitude. Le vrai sens de cette initiative est moral : les Juifs d’Israël ne sont pas des démons et leurs âmes sont humaines donc diverses. Ils se mentent probablement car ils ont peur du changement mais nous ne devons pas désespérer de ce qu’un jour ils trouvent la force d’aller vers plus de justice envers les Palestiniens.

  2. Les petits ruisseaux font les grandes rivières……Si tout le milieux artistique suivait cette chanteuse ça serait déja un pas important .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La première banque islamique d’Europe continentale poursuit sa croissance

Deux jeunes femmes musulmanes unies par leur résistance face à la violence de l’extrême droite britannique