in

La présence d’Israël au Qatar, à un tournoi international de handball, suscite un tollé

Au Qatar, pays organisateur du Championnat du monde des écoles de handball, la présence d’Israël, à travers des équipes de jeunes garçons et filles, âgés de 15 à 18 ans, dérange grandement, au point de soulever une houle d’indignation sur les réseaux sociaux.

Les appels à refuser de faire le jeu d’un Etat d’Apartheid se multiplient et se font toujours plus pressants, exhortant les Qataris à se dresser contre cette normalisation insidieuse des relations entre leur émirat et la chimérique « seule démocratie du Proche-Orient ».

Encouragés à retirer leurs enfants de la compétition en signe de leur plus vive protestation, les habitants de Doha, qu’ils soient des parents de handballeurs en herbe ou des passionnés de ce sport collectif, sont incités à ouvrir les yeux sur les grandes manœuvres de la géopolitique qui, en l’espèce, se sont sournoisement déplacées sur le terrain du sport.

« Je demande à tous les parents de retirer leurs enfants et de les empêcher de participer à cette normalisation des relations », a commandé un internaute, alors qu’un autre lançait au même moment : « Maintenant, il est temps de parler à vos enfants de la Palestine ». Un twittos s’est fait fort d’enfoncer le clou : « la présence d’Israël à ce tournoi, c’est le signe de la reconnaissance de l’occupant israélien par Doha ».

Le mouvement de la Jeunesse du Qatar opposée à la normalisation ( QAYON) leur a rapidement emboîté le pas. Le hashtag, à l’intitulé tout trouvé « les Etudiants du Qatar contre la normalisation », a vu le jour, faisant florès grâce à la couverture du réseau satellitaire arabe Al-Jazeera de Doha.

De son côté, un journal local très lu s’est chargé d’amplifier la contestation en listant, dans ses colonnes, tous les pays participant au championnat, à l’exception d’Israël qu’il a soigneusement occulté, tandis que les responsables de la Fédération internationale du sport scolaire (ISF) annonçaient que le drapeau israélien ne serait pas hissé lors de la cérémonie d’ouverture.

Selon Christopher Davidson, professeur de sciences politiques à l’université de Durham, spécialisé dans le monde arabe, le Qatar devra jouer serré à l’approche du Mondial de Football, en 2022, pour faire accepter à sa population et à l’opinion publique arabe ce qu’elles jugent inacceptable dans leur ensemble : la présence d’Israël.

« Ce sera très, très difficile », prédit cet expert, en faisant observer le fossé qui existe à ce sujet entre le peuple arabo-musulman et ses élites et risque fort de se creuser à l’occasion de la grand-messe du ballon rond.

 

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Pourquoi reprocher à Oumma de ce qu’il ne parle pas dans cet article? Le fait qu’il parle de la présence des israélites au Qatar qui déplaît à certains, est une nouvelle comme une autre, et s’il y a d’autres sujets que vous préférez, faites-les vos recherches et médiatisez-les vous-mêmes. Vous n’étiez pas obligé de le lire, celui-ci, s’il ne vous intéresse pas.

    C’est comme si il y avait, sur un site d’animaux, un article sur les canards, et qu’un commentateur se plaindrait:《Et pendant ce temps, pas un mot sur les aigles, ni les vautours!》

    Et s’il-vous-plaît, arrêtez de parler des russes, qui portent, depuis trop longtemps, le chapeau de plusieurs actes qu’ils n’ont pas commis. Nous avons su, hier, que cette propagande fût montée de toutes pièces, et que ses auteurs tiennent à la faire perdurer. Cherchez le fond de la vérité avant de répéter tout ce que vous entendez dans les médias.

    Et je ne vois pas pourquoi souhaiteriez-vous que Oumma parle de la Syrie, si vous prétendez savoir ce qui s’y passe. N’est-il pas mieux qu’il vous rapporte des actualités que vous ignorez?

    Passez une bonne journée.

  2. C’est clair on oublie le petit peuple syrien la Oumma n’existe pas sinon tout nos dirigeants aurait renvoyer touts les embassadeurs de Russie qui tue le peuple syrien et nous nous devrions tous manifester en ce jour du vendredi devant les embassade russe

    • Ni sur ce qui se passe à Safrin ou votre nouveau Grand Caliphe Erdogan assassine tranquillement vos corréligionnaires kurdes…. (avec la bénédiction de nos grandes démocraties qui regardent ailleurs).

      • EricB puisque vous le savez qu’est-ce que vous attendez pour aller vous engager dans des brigades internationales qui libèreraient les Kurdes des mains du “grand Caliphe” ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abus sexuels, inceste: brisons le silence!

Tariq Ramadan reste en prison