in ,

Pour Tareq Oubrou, le voile est devenu un “objet de séduction porté avec des vêtements moulants ou transparents”

Dans une tribune publié dans le quotidien Le  Monde, le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou  affirme au sujet du hijab  que  de "l'ostentation islamique", le "voile islamique" est passé à "l'ostentation esthétique" ; d'un objet de pudeur à un objet de séduction. Une tendance. Des filles qui portent le foulard avec un pantalon serré, ou des vêtements moulants ou transparents, laissent à penser que le sens initial du foulard se perd peu à peu. Il est devenu une tendance un "objet culturel". Aujourd'hui, on organise des défilés de mode du hidjab (voile laissant le visage apparent). Rien à voir avoir avec la pudeur. On a l'impression de voyager dans un conte des Mille et Une Nuits."

Toujours sur le port du voile, Tareq Oubrou  estime que  les textes fondateurs de l'islam :  Coran et Sunna ont une position ambiguë :  "couvrir les cheveux, pour la musulmane, relève d'une "prescription équivoque et mineure". Autrement dit, elle repose sur un ou deux passages coraniques amphibologiques et sur des hadiths (communication orale) du Prophète, dont l'authenticité n'est pas certaine."

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est là un choc des cultures, dans beaucoup de régions occidentales, historiquement nous avons passé notre temps à mettre des freins à nos instincts primaires. Et la plupart du temps nous y sommes arrivé. Ceux qui commettent des débordement ne sont pas originaire de nos cultures occidentales le plus souvent. en occident ces débordement font parti ou presque des troubles du comportement. Les populations extérieures sont plus primaires, l’évolution culturelle n’a pas eu le temps de prendre prise. Il a existé une époque très ancienne notamment en france où on ne pouvait pas voir les chevilles des femmes et le poitrines devaient être cachées. Cela fait parti pour nous d’une époque archaïque. Manifestement le populations musulmanes sont en retard sur l’occident. Mais pas seulement sur le fait de cacher des attributs féminins, mais aussi sur les croyances magiques.

    • Le tissus est apparu très tardivement en occident. La civilisation également. La période la plus archaïque en occident correspond au quasi nudisme. Désolé mais le retour en arrière, à la période archaïque, n’est pas là où on le croirait car c’est bien votre philosophie qui est archaïque. L’intelligence voudrait qu’on laisse les gens LIBRES de s’habiller comme ils l’entendent dans une certaine limite de décence en évitant les extrêmes : nudisme vs fantomas.
      Quant au “choc des cultures”, prière de vous cultiver. Plus on est “cultivé”, plus on apprécie “les cultures” qui ne sont pas du tout étrangères l’une l’autre car elles partagent bien plus de choses identiques que de différences somme toutes négligeables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

USA : une américano-saoudienne accusée d’avoir braqué cinq agences bancaires

La définition du “beur” selon Christine boutin