in

Coronavirus : L’Asie craint une seconde vague de contamination

En Asie, les autorités ont intensifié leurs efforts pour ralentir la pandémie de Covid-19, craignant une seconde vague de contaminations venue cette fois-ci de l’étranger.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Franchement je viens de lire un article lumineux et qui me remplit d’espoir, s’agissant des chinois et du sérieux qui les caractérise, contrairement aux éternels râleurs nés de la paille et devenus poutre, qui exultent qu’en jetant l’anathème et l’opprobre sur tout ce qui pût être différent d’eux mais qui n’apportent jamais rien au débat ou à l’expertise d’un problème qui dépasse et de loin, un entendement contenu.

    Le prof Raoult a raison, sans les “noirs et les arabes”, ils en seraient encore à l’âge de pierre.

    “En 2019, l’Institut de Recherche sur l’Histoire et la Littérature du Parti communiste, un institut organiquement lié au Parti communiste chinois, a publié la traduction française de 85 discours de Xi Jinping, l’actuel président de la Chine. Ces discours furent prononcés entre 2014 et 2018 et ce livre a pour titre : Construisons une communauté de destin pour l’Humanité[1]. Il est la reprise du titre d’un discours qui fut prononcé en janvier 2017, devant l’Assemblée générale des Nations unies, à Genève. Il part du constat que le monde est aujourd’hui fini. Ce constat n’est pas nouveau et Paul Valery avait déjà, en 1931, dit quelques mots là-dessus. Mais ce qui est nouveau est qu’après l’épreuve de la deuxième guerre mondiale, après l’ expérience de la guerre froide, après les guerres destructrices, menées ici et là par les Etats-Unis et ses sinistres alliés, le développement dans le monde n’a guère avancé.

    En 1815, lors de la tenue du Congrès de Vienne, ils étaient une poignée de souverains à régler les affaires du monde. Personne, ou presque, n’imaginait alors, parmi eux, que des peuples pussent exister au delà des frontières de l’Europe et de la naissante Amérique. Deux siècles plus tard, les Peuples du monde entier sont là. Ils frappent à la porte du Développement avec insistance. Ils veulent entrer. L’impérialisme mondial à direction nord-américaine à beau faire et beau dire, il n’y peut rien, il ne peut pas les en empêcher. L’ére du monde fini est vraiment commencée.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Marine Le Pen scandalisée par un appel à la prière imaginaire

Coronavirus : en Equateur, l’abandon des morts