in

Palestine: un stade de foot a été baptisé au nom du président algérien Boumediène

Un stade de football, situé dans la ville de Doura, à Al-Khalil dans les territoires occupés, a été baptisé au nom du défunt président algérien Houari Boumediène, a rapporté le Huffpost Maghreb qui cite  ce samedi l’agence palestinienne Maan News.

La commune de la ville de Doura, situé au sud d’Al-Khalil, a décidé de baptiser le stade national au nom de Houari Boumediène en hommage aux relations historiques entre les peuples algérien et palestinien. “Nous considérons que l’Algérie et la Palestine comme une seule nation”, a expliqué Faouzi Abou Halil, maire-assistant de la ville Il a rajouté, cité par Maan News, que cette décision est “un message de loyauté et de respect du peuple palestinien à l’égard du peuple algérien, pour tous les sacrifices consentis par ce dernier au profit de la Palestine”. Le même responsable a renchéri que le peuple algérien restera “une référence de fierté et dignité pour la Palestine et sa révolution”, jusqu’à son indépendance (Source Huffpost Maghreb)

Publicité
Publicité

17 commentaires

Laissez un commentaire
  1. HOUARI BOUMEDIENNE paix à son âme.
    Il est considére comme le meilleur president que l Algerie ai eue.
    C etait un homme respecté dans le monde et surtout un homme tres cultivé.
    Cela ne plaira surement pas à nos amis kabyles et marocains mais c est ainsi. L histoire parle pour lui.
    En tout cas c est un bel hommage et cela confirme l amitié qu il y a entre ces deux peuples.
    Courage aux palestiniens, ce peuple souffre mais la vrai justice arrivera.

  2. Boumediene était un homme d’exception, très courageux pour ses prises de position avec la Palestine et il a payé de sa vie ce courage.
    On sait maintenant que tout dirigeant qui ose lever la voix finit soit pendu, soit assassiné, soit empoisonné. La liste des dirigeants ayant connu ce sort funeste est connue.

    • Exception, exception, c’était un bon dictateur de la trempe de Nasser, mais ça restait un dictateur violent et mégaloman. A un moment faudra que les Maghrébins arrêtent de glorifier des dirigeants qui, n’ont quasiment rien fait pour leur pays si ce n’est déposé un terreau fertile à l’autoritarisme, aux inégalités et au désespoir de leur jeunesse qui pour une part importante est partie tenter sa chance ailleurs, à un nationalisme stupide et facteur de fitna. Pour ne pas me faire traiter d’Anti-algérien, je précise que cela est valable du Maroc à l’Egypte, de Hassan II à Nasser en passant par Bourgiba, Boumedienne et Kadafi.

  3. même les algériens au temps de la colonisation jouaient au foot et faisaient les beaux jours des clubs français. les jeunes palestiniens ont besoin de bouffée d’o2. Meme s’ils sont en guerre ,ils doivent vivre.. c’est peut être un don de la Turquie ?

  4. avoir fait l honneur de nommer le stade de notre president algerien que dieu ait son ame,l argent investi pour ce stade aurait ete plus utile au peuple palestinien pour les medicaments ou des denré alimentaire ,les oppresseurs detruiront le stade pour cet affront .

    • Il est vrai que l’Algérie à aidé la Palestine, mais il n’y a pas à être fier d’un auguste président qu’était H.Boumedienne. Sanguinaire, psychopathe et maladif du pouvoir, et enfin qui a contribué à mettre le pays dans le chaos

Laisser un commentaire

Chargement…

0

The Voice 7 : Mennel définitivement coupée au montage par TF1

Deux grandes mosquées londoniennes inscrites au patrimoine historique du Royaume-Uni