,

Palestine à l’UNESCO : l’abstention de la France est injustifiable

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) salue la recommandation du conseil exécutif de l’UNESCO d’attribuer à la Palestine un statut de membre à part entière au sein de l’agence de l’ONU, et note avec préoccupation la décision de la France de s’abstenir durant ce vote.

« Il s’agit d’un pas significatif dans la perspective de la reconnaissance de l’Etat palestinien par la communauté internationale. » a déclaré Jean-Claude Lefort, président de l’AFPS. « L’abstention de la France, quant à elle, est injustifiable et confirme malheureusement que Paris refuse actuellement une solution basée sur le droit international et le multilatéralisme. » a-t-il ajouté.

La France justifie actuellement son refus de soutenir l’admission de la Palestine en tant qu’Etat membre de l’ONU en invoquant le possible veto des Etats-Unis au Conseil de Sécurité. Cet épisode montre que même à l’occasion d’une procédure d’admission à l’UNESCO — pour laquelle il n’y a pas de veto — la France s’est abstenue de soutenir l’entrée de la Palestine en tant que membre de plein droit au sein des institutions de l’ONU.

L’AFPS exprime sa stupéfaction face aux arguments avancés par le quai d’Orsay, qui a expliqué la demande d’adhésion était « prématurée »et que la priorité devait être /« à la reprise des négociations avec Israël »/, sans rien dire sur la poursuite de la colonisation par Israël. La Palestine, jusqu’ici observatrice à l’UNESCO, a vocation à jouer un rôle de membre à part entière dans l’agence des Nations Unies.

La position de la France, en totale opposition avec celle d’il y a seulement quelques mois, sur la place de l’Etat de Palestine dans la communauté des nations, traduit son alignement dangereux sur les positions d’un gouvernement israélien extrémiste farouchement opposé à toute admission de la Palestine dans les instances multilatérales de l’ONU. Elle est à rebours d’une solution de paix basée sur l’application du droit international. Pour qu’elle reprenne le chemin du droit et de la paix, l’opinion publique, largement favorable à cette option, est aujourd’hui clairement décisive.

Association France Palestine Solidarité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc : la production de cochon connaît de beaux jours

Le dinar d’or et le dirham d’argent