in

Oxford : deux chauffeurs de bus refusent l’accès à leur véhicule à des passagers musulmans

Rompu au recensement des actes islamophobes et à l’enregistrement de plaintes en recrudescence qui font froid dans le dos, Tell Mama, le premier service musulman d’assistance téléphonique Outre-Manche, n’est cependant jamais au bout de ses surprises, plus proches du profond abattement que du soulagement qui fait reprendre espoir dans la nature humaine…

Pour avoir entendu, répertorié et consigné par écrit nombre d’agressions immondes depuis sa création en 2012, notamment contre les femmes voilées qui dans 60% des cas sont les principales victimes de l’islamophobie violemment ordinaire, l’équipe de Tell Mama ne s’habitue pas pour autant à ces passages à l’acte de plus en plus fréquents, désinhibés et brutaux, pas plus qu’elle ne tolère les discriminations flagrantes et sans état d’âme, comme celle subie par des passagers de bus d’Oxford, au cours de la même journée.

Des passagers, hommes et femmes, de confession musulmane, dont le seul tort était d’être un peu trop identifiables aux yeux de deux chauffeurs de bus qui ont manifestement vu rouge en s’approchant de l’abribus où ils patientaient, les uns, abasourdis, se voyant refuser l’accès au véhicule, tandis que les autres, stupéfiés, ont regardé leur moyen de transport quotidien continuer son chemin sans marquer l’arrêt obligatoire.

Interdits de monter à bord dans les deux cas, ces citoyens britanniques ainsi humiliés et ostracisés en raison de leur apparence extérieure ont immédiatement porté plainte contre la compagnie de transports Stagecoach, dont les responsables ont été contraints de présenter des excuses, particulièrement sobres, après que le visionnage de la vidéosurveillance se soit avéré accablant pour leurs chauffeurs incriminés. « Nous avons constaté les incidents décrits et authentifié la véracité des dires des plaignants. Nous ne nous expliquons pas ce qui s’est passé à deux reprises cette journée-là », a simplement indiqué le porte-parole de la compagnie.

Une enquête a été diligentée, mais il est hors de question pour Tell Mama, qui suit l’évolution de l’affaire de très près, de s’entendre dire, ainsi qu’aux victimes de ce refoulement islamophobe caractérisé : « Circulez, y’a rien à voir » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le député islamophobe Geert Wilders a diffusé des caricatures du Prophète à la télévision publique néerlandaise

L’ex-président tunisien Moncef Marzouki à bord de la « Flottille de la Liberté III » en route pour Gaza