in

Occident et droits de l’homme: indignation sélective et double standard

Occident et droits de l’homme: indignation sélective et double standard

Occident et droits de l’homme: indignation sélective et double standardSeconde partie de l’entretien avec Pascal Boniface, directeur et fondateur de l’IRIS, auteur du livre “Requiem pour le monde occidental” paru aux éditions Eyrolles. Dans cette seconde vidéo, il souligne que l’occident qui a toujours fait de la défense des droits de l’homme et de la démocratie une priorité, s’est également distingué par une indignation sélective et un double standard sur un certain nombre de dossiers internationaux

Publiée par Oumma.com sur Lundi 29 avril 2019

Publicité

Seconde partie de l’entretien avec Pascal Boniface, directeur et fondateur de l’IRIS, auteur du livre   “Requiem pour le monde occidental” paru aux éditions  Eyrolles. Dans cette seconde vidéo, il souligne que l’occident qui a toujours fait de la  défense des droits de l’homme et de la démocratie une priorité, s’est également distingué par  une indignation sélective et un  double standard sur un certain  nombre de dossiers internationaux

Cliquez ici pour commander ce livre sur Lagofa

Publicité

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Vous dites les droits de l’homme?! quand on sait à l’avance aucun pays ne respecte conformément et relativement son code pénal encore moins le code civil, je vous donne quelques exemple ; j’ai un ami a vu ses enfants enlevés par ce pays la Suisse et lui ont accordés aucun doit de visite donc l’article CEDH est bafoué il a fait recourir auprès es instance européennes son recours tous sa été rejeté je dit bien rejeté car indirectement lui signifier, un juge de la cour européenne que le délais est dépassé, or il était belle et bien dans le délais il avait même letalon de la poste et jour d’envoi du courrier en question de la corruption entre juge et système suisse? voila un bel exemple des droits de l’homme en europe et leurs situation actuelle qui semer les gilets jaune a mon avis toute l’europe va s’embrasser dans la violence pour manque de droits a suivre donc..

  2. Les droits de l’homme n’existent que dans les pays occidentaux.
    Ceux qui vivent chez nous mais n’y attachent aucune importance ont donc beaucoup de chemins à faire.
    Remarquez, ça leur permet de critiquer sans danger. Quel courage !
    .

  3. moyen orient et droit de l’homme : pas un paradoxe mais un oxymore…
    Si cet abruti avait été iranien et avait écrit des pamphlets sur les droits de l’homme : Il serait déjà mort. Alors ces délires de petit humaniste à géométrie variable… D’ailleurs ce type n’a d’échos que sur les sites islamistes, c’est dire son intérêt. Peut être est il trop con pour la pensée occidentale ?

    • @saleface – Je ne qualifierais pas Boniface d’abruti, il est très loin d’en être un.
      Il a créé sa petite boutique et a su trouver une niche – confortable il faut bien le dire – dans laquelle l’IRIS prospère, et lui avec.
      Il ne demande rien d’autre.
      Je pense qu’il drive son affaire de main de maître, il navigue à vue avec un certain talent, je dirais même un talent certain, s’appuyant pour ce faire sur une cohorte d’idiots utiles à qui il sert le discours qu’ils veulent entendre.

  4. Plus on a de pouvoir moins on respecte “ceux du dessous”.
    Quand le pouvoir est absolu, au zénith, le détenteur de ce pouvoir ne respecte absolument personne ni rien.
    Aucun pays, aucune culture, aucune ethnie etc. n’y échappent.
    Y compris à l’échelon familial cette règle s’applique !
    Stigmatiser les uns ou les autres plus que les uns ou les autres est d’une bêtise abyssale !

  5. mais le sort de Julian Assange, de Manning, de Georges Ibrahim Abdallah, de Snowden forcé de fuir son pays, des centaines de Gilets jaunes arrêtés après ceux de l’état d’urgence abusif, de Mateusz Piskorski, des victimes du pogrom néo-nazi d’Odessa du 2 mai 2014, des prisonniers palestiniens, des camps secrets de la CIA, de Guantanamo, etc. prouve que les puissances « démocratiques libérales » ne respectent même pas leurs principes apparents pour leurs propres forces de répression et d’interventions, y compris à l’égard de leurs propres citoyens. Pascal Boniface ouvre une porte que beaucoup de défenseurs des droits avaient ouvert avant lui. On assiste avec la crise du système économique basé sur le dollar ou l’euro virtuels à une fascisation rampante des ex-démocraties. …Les années trente sont devant nous en quelque sorte.

  6. Le paradoxe n’est qu’apparent. Les pays qui ont inscrit des “droits de l’homme” dans leur constitution l’ont fait pour leur population, tout simplement parce que leur constitution ne s’applique que dans leur pays. Les droits de l’homme défendus de façon universelle est une vision humaniste qui se heurte à cette réalité mais aussi quasi inéluctablement aux diverses politiques extérieures et à leurs intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Deux femmes écartées d’une brocante parce qu’elles portent le voile (vidéo)

1er mai 2019: contre le racisme et l’extrême droite hommage à Brahim Bouarram et à toutes les victimes du racisme