in ,

Nouvelle-Zélande : le «train de la paix», offert par Yusuf Islam, roulera bientôt dans Christchurch

C’est un train électrique pas comme les autres qui, prochainement, sillonnera les rues de la troisième plus grande ville de Nouvelle-Zélande, la désormais tristement célèbre cité de Christchurch… 

Le deuxième dimanche de chaque mois, au tintement joyeux de sa cloche, ses conducteurs bénévoles inviteront chaleureusement le public à monter à son bord, en vue d’une escapade urbaine gratuite et inédite, à la forte charge symbolique.

Conformément au souhait de Yusuf Islam, son généreux mécène, alias Cat Stevens dans une vie antérieure, ce train aux couleurs chatoyantes charriera les symboles forts de la paix, de la fraternité et de la diversité, laissant dans son sillage une traînée agréable… de douces sensations et de bons sentiments. 

Publicité
Publicité
Publicité

Tel un rayon de soleil perçant de noirs nuages, le bien nommé « train de la paix », offert à la municipalité de Christchurch par le converti à l’islam le plus connu de la scène musicale britannique, traversera bientôt une localité encore profondément meurtrie par l’effroyable massacre qui ensanglanta les mosquées Al Noor et Linwood, le 15 mars 2019. 

C’est au coeur d’une ville qui porte toujours le deuil de ses 51 victimes musulmanes, abattues froidement en plein recueillement, que le « train de la paix », cette attraction familiale par excellence, ludique et fédératrice, roulera paisiblement, en diffusant partout ses bonnes ondes.

Publicité
Publicité
Publicité

Comme l’espère vivement Yusuf Islam, l’artiste musulman au grand coeur, à sa seule vue, de beaux sourires illumineront les visages qui, depuis l’impensable tragédie, restent marqués par l’effroi ou une indicible douleur, notamment les plus juvéniles. 

Yusuf Islam donnant un concert à Christchurch, lors d’une cérémonie du souvenir poignante

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Il faudrait aussi offrir un tel train à la France puisqu’ à cause du terrorisme islamiste, nous en sommes depuis 2012 à près de 300 morts.
    Mais pour une fois qu’il y a un attentat anti-musulman (commis par un seul homme), l’occasion était belle pour se présenter enfin comme victime. Il faut bien redorer le blason de l’islam.
    Dois-je rappeler qu’au Sri Lanka, quelques semaines après les massacres de Christchurch, plus de 300 Chrétiens ont été assassinés et 500 autres blessés par des terroristes islamistes, et cela pendant les cérémonies de Pâques, en plein office religieux, dans plusieurs églises ???

    Oumma.com va-t-elle me censurer ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ibn Sînâ (Avicenne), le Prince de la médecine

Charî‘a, hadith, qiyâs et ijtihâd