in ,

Noor Inayat Khan, l’héroïne musulmane de la Seconde guerre mondiale, sera-t-elle le nouveau visage de la livre sterling?

C’est le visage d’une femme (et pas de n’importe quelle femme !), celui d’une héroïne musulmane de la Seconde guerre mondiale, entrée dans la légende pour s’être imposée avec finesse, audace et courage, comme l’un des meilleurs agents secrets de l’unité d’élite « les Opérations spéciales » mise en place par l’illustre Winston Churchill, qui pourrait être mis à l’honneur de l’autre côté de la Manche, sur le nouveau billet de 50 £.

Née à Moscou en 1914, Noor Inayat Khan, une princesse musulmane soufie par son ascendance paternelle qui grandit dans un foyer mixte où le dialogue interconfessionnel fut constamment privilégié grâce à son père Pir-o-Murshid Hazrat Inayat Khan, un éminent mystique soufi indien, et sa mère Ora Ray Baker, une Américaine convertie à l’islam, est cette femme extraordinaire au destin exceptionnel, à qui le royaume britannique reconnaissant envisage de rendre le plus beau des hommages posthumes.

Sensibles à la pétition lancée par ses nombreux admirateurs qui se passionnent, aujourd’hui encore, pour son histoire unique, au souffle épique – elle s’est terminée tragiquement dans l’enfer du camp d’extermination de Dachau en 1944, alors qu’elle avait tout juste 30 ans – le Royaume-Uni et la Banque d’Angleterre étudient actuellement avec la plus grande bienveillance la requête signée par plus de 4 000 personnes : imprimer le prochain billet de 50 £ à l’effigie de la mythique Noor Inayat Khan.

Si leur demande était acceptée en haut lieu, la défunte Noor Inayat Khan graverait à jamais son nom dans l’histoire de la Couronne britannique, en tant que première femme musulmane à avoir l’insigne honneur d’être représentée sur la plus haute dénomination de la livre sterling.

Publicité

Elle rejoindrait ainsi au panthéon des grands hommes qui ont fait la Grande Histoire et dont le visage a orné avant elle le billet de 50 £, Winston Churchill, celui qui l’avait tant inspirée et sous les ordres duquel elle s’illustra brillamment et loyalement, se dressant contre la barbarie nazie jusqu’au sacrifice de sa vie.

La princesse Anne saluant la mémoire de Noor Inayat Khan devant la statue à son effigie

Publicité
Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonsoir, chaque fois que je lis des exploits de résistant(es) qui se sont terminés tragiquement dans tel ou tel camps, je me dis qu’aucun(e) d’entre eux ne prévoyait de finir de la sorte. Combien y en a-t-il de nos jours à se glisser confortablement dans la peau de tels martyrs mais qui auraient opéré une reculade-éclair (ou retrait stratégique) à la vue des dangers concrets ? Pour revenir à cette jeune femme à) la fois héroïne et martyre, hip hip hip hourra ! Hip Hip Hip Hourra !

  2. Cette dame , ce n’est pas au nom de l’islam elle a joué son dans la guerre. islam islam
    Dieu ne connait ni la religion ni la langue, il ne connait que ses créatures qui sont toutes égales chez lui.

  3. Si sa éclate dans les pays musulmans
    C’est peut être à cause des pays occidentaux
    Qui provoquent ses guerrésultats pour en récupérer les richesses

  4. baraa: Votre explication, peut sembler juste, mais toutes fois, je voudrais ajouter, que malgré tout, vous vous confirtez dans la victimisation.
    A savoir, que les gens d ‘alquida, sont tous des musulmans, convertis ou pas. Des êtres, avec un libre arbitre. Je ne pense pas, que les Américains et les Occidentaux, les aient menacés de mort, s ‘ils ne devenaient pas terroristes. Si, comme vous le laissez sous entendre, les musulmans sont de gentilles personnes, qui vivent dans la l ‘amour et la paix, ils n ‘avaient qu ‘a refuser le marché, et l ‘opération aurait avortée. Seulement voilà, en Islam, comme ailleurs (un homme est un homme ,et particulièrement en Islam, le pouvoir et une chose importante, car il permet l ‘expansion sous toutes ces formes. Alors, excusez moi, mais, les musulmans sont bien responsable de ce qui se passe. Le nier, c’est du déni.

  5. Je n’ai pas la même lecture de l’histoire que cet individu qui a rédigé cet article. L’Angleterre était une puissance impérialiste responsable des pires fléaux de notre temps. Pour diviser le monde musulman, la perfide Albion favorisa l’émergence du wahhabisme en Arabie-saoudite. Elle créa un foyer national sioniste en Palestine ( déclaration Balfour de 1917), dont la région paye encore le prix de cette greffe contre nature implantée au cœur du monde arabe. Loin d’être illustre personnage, Winston Churchill était un des pires criminels de guerre qui n’ait jamais existé. La deuxième guerre mondiale était une guerre prédatrice entre des puissance européennes impérialistes concurrentes. Hitler n’avait pas le monopole de la violence. Quant à cette femme musulmane nommée Noor Inayat Khan, je ne pense pas qu’elle aurait été fière de savoir qu’elle a lutté pour une nation qui a donné sur aux sionistes la Palestine.

    • C’est tout à fait vrai, mais en aidant mêmes les impérialistes anglais contre Hitler, elle a sauvé des millions de vie en Europe et en Asie, et empêché les Arabes et les Africains de tomber sous le jour nazi qui représentait la pire forme de colonialisme, tout en contribuant indirectement aussi à la victoire de l’Union soviétique et de la révolution chinoise, ce qui a favorisé la décolonisation …sauf en Palestine, c’est vrai. C’est parfois difficile de se hausser très très haut mais Allah sait mieux.

      • Ce qui favorisa la décolonisation c’est l’émergence de Hitler au début du siècle dernier. Il détruit les deux superpuissances de l’époque à savoir les empires britannique et français qui n’avaient plus les moyens de leurs ambitions après la guerre. Hitler a été un désastre pour l’Europe mais son action dévastatrice favorisa la décolonisation des peuples du tiers-monde. La Libye et une partie de l’Egypte furent occupés un temps par Rommel sans que les Allemands installent des camps de concentration comme en Europe ou qu’ils ne décimèrent la population. Bien au contraire, ils aidèrent les nationalistes arabes de la région ( Haj Amin Husseini en Palestine, le colonel Rachid Ali al-Galany en Irak) à combattre l’ armée coloniale de la perfide Albion. Ceci étant dit, Hitler — à l’instar des autres puissances prédatrices européennes, russes et étasuniennes était loin de respecter les règles de la guerre ( Convention de Genève). L’histoire enseignée ( celle des vainqueurs) ce n’est pas les gentils d’un coté et les méchants de l’autre.

    • Le wahabisme date de la fin du 18e siècle. Je ne vois pas ce que les Anglais viennent faire là-dedans. Vous n’êtes bon qu’à vous plaindre, toujours victimes, toujours innocents. C’est la faute des autres.

      • Les services de contre-espionnage ottomans au XVIIIe siècle accusaient déjà Abdul Wahhab, le fondateur de la doctrine à son nom, d’être un agent des services d’espionnage anglais et plusieurs recherches historiques vont dans ce sens. Puis, les Saoud ont renversé les hachémites à La Mecque après la Première Guerre mondiale avec l’appui engagé des Britanniques. Plusieurs agents de sa majesté étaient dans l’entourage de Ibn Saoud. Sans l’appui de Londres, le Royaume d’Arabie saoudite n’aurait jamais vu le jour. Puis les Anglais ont transmis aux USA la supervision du royaume lors des accords du Quincy, ce qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

  6. Ca leur prend toujours beaucoup beaucoup de temps aux puissances coloniales pour être reconnaissant des services rendus par les colonisés …En général, ils le font quand la marmite menace de sauter …

      • elle saute justement à cause de gouvernements corrompus et soumis à USraël, à l’existence de réseaux terroristes style CIAlqaïda (dixit Clinton …les ex « freedom fighters »), à des agents du maussade et aux armes importées pour leur immense majorité des puissances occidentales pour attaquer et déstabiliser l’Irak, la Libye, la Syrie, le Yemen etc. Voir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La photo d’un jeune homme à Gaza devenue le nouveau symbole de la cause palestinienne

Provocation à la haine raciale: Zemmour de nouveau devant la Cour d’appel de Paris