in

Mosquée ancienne attaquée par les colons à Jérusalem

Dans la nuit de mardi à mercredi une mosquée datant du 12ème siècle et située dans le centre de Jérusalem, a été recouverte de graffitis racistes par les colons qui ont d’abord tenté d’y mettre le feu. Les attaques contre les mosquées se multiplient tandis que les rois israéliens de la “sécurité” les laissent sans protection.

Les murs de cette mosquée de Nebi Akasha construite pendant la dynastie Ayubide, à l’endroit où l’on pense que furent enterrés les combattants de l’armée de Saladin, voire Akasha, un ami du prophète Mohammed, sont désormais noircis.

La mosquée qui se trouve en plein milieu de ce qui est devenu le quartier juif orthodoxe de Jérusalem a été récupérée après la Nakba et transformée en local de stockage par la municipalité.

Les graffitis laissés par les incendiaires disent “Mohammed est mort” Mohammed est un porc” et “prix de la vengeance”.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a dénoncé cet acte en parlant de “zéro tolérance contre les violences de toutes sortes”, mais aucun renforcement de la sécurité des lieux saints musulmans n’est effectif, et la liste du patrimoine musulman attaqué s’allonge chaque jour davantage.

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

All-American Muslim : le TV Show trop islamique pour les publicitaires

Un kit de détection de traces porcines dans la viande pour le grand public