in

Miloud H., licencié pour avoir critiqué Christian Estrosi et partagé le Coran

En décembre dernier, un conseiller d'insertion du pays salonais était licencié pour ses prises de position politiques et religieuses sur Facebook. Mis à disposition auprès de la Ville de Salon, la municipalité estime que ce salarié a manqué au devoir de réserve en critiquant Christian Estrosi, élu Les républicains comme le maire, et partagé des sourates du Coran.

Lire la suite sur Marsactu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Angelina Jolie dénonce les propos anti-musulmans de Trump

BHL ridiculisé par une chroniqueuse de France Inter