in

Menaces de mort et tentative d’intimidation contre la Campagne BDS France

 

Mardi 10 janvier, une des animatrices de la Campagne BDS France, relevant le courrier de la Campagne, a ouvert une enveloppe contenant une poudre blanche et et des menaces de mort.

Alarmée, elle s'est rendue à l’hôpital. Le chef de service a décrété une mise en quarantaine, prévenu les brigades de police spécialisées, qui, après plusieurs heures, ont finalement révélé que la poudre n'était pas dangereuse.

Ces menaces font suite à plusieurs opérations impunies de tags racistes et affichage sauvage par des milices pro-israéliennes contre le CICP, siège de plusieurs associations de solidarité avec la Palestine.

Dans ses dernières décisions, la justice française a refusé de condamner les militants de la campagne BDS poursuivis de manière scandaleuse et mensongère pour incitation à la haine raciale. Elle a ainsi résisté aux pressions de l'ambassade israélienne, du gouvernement français et des groupes sionistes, les privant de l'espoir d'étouffer la campagne pour le boycott de l'Apartheid israélien par la voie judiciaire. Il semble donc que les défenseurs inconditionnels du colonialisme israélien misent maintenant davantage sur l'action violente.

Des plaintes vont être déposées suite à cette action criminelle. Notre détermination reste bien sûr entière et totale  à développer, amplifier,  élargir la campagne BDS. Ainsi, ce week-end plus de 100 représentants et militants d'organisations venus de toute la France vont se réunir pour définir les stratégies de cette nouvelle année.

La Campagne BDS France
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La culture islamique n’existe pas!

Le nouveau secrétaire général de la Maison-Blanche autorisé par un rabbin à répondre au téléphone lors de shabbat