in

Marine Le Pen refuse de rendre près de 300 000 euros que lui réclame le Parlement européen

Une somme que la candidate frontiste à la présidentielle française a utilisée pour rémunérer Catherine Griset, son assistante à Bruxelles de 2010 à 2016. Une assistante qui aurait en réalité travaillé pour le Front national, à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site Riposte laïque présente l’attentat terroriste commis à Québec comme un acte de « résistance »

Québec: Le témoignage émouvant de Louiza Hassane qui a perdu son mari dans l’attentat