in

Marine Le Pen n’est pas la bienvenue à Alger, quelle merveilleuse nouvelle !

« Marine Le Pen n’est pas la bienvenue à Alger, c’est une très bonne nouvelle », préfère ironiser sur Twitter Louis Alliot, le compagnon de la tornade blonde du FN et accessoirement vice-président du parti du patriarche Jean-Marie Le Pen – le président d’honneur déchu par sa propre fille et bourreau de sinistre mémoire de l’Algérie française – pour tenter de sauver la face devant le cuisant camouflet infligé par le maire d’Alger, Hakim Bettache.

C’est en effet une excellente nouvelle d’apprendre que l’édile d’Alger la Blanche ne voit pas d’un bon œil la venue sur ses terres, avec ses gros sabots, de celle qui, dans une France exsangue et agitée par de vieux démons, brosse dans le sens du poil un certain électorat nostalgique de l’ère coloniale et souffle continuellement sur les braises de la haine, à des fins bassement électoralistes.

« On a vu dernièrement Fleur Pellerin, Jean-Marc Ayrault, Gérard Larcher, Anne Hidalgo, Najat Vallaud-Belkacem, Emmanuel MacronDites-leur bien qu'ils sont tous les bienvenus. Même madame Le Pen. Heu, non, peut-être pas elle, quand même… », a déclaré Hakim Bettache, cité mardi par Le Parisien, en anticipant un éventuel débarquement dans son fief de la présidente de l’extrême-droite française qui a la préférence nationale cynique et revancharde, comme la digne fille de son père qu’elle est, et ce, malgré tous ses efforts pour se faire plus respectable qu’elle n’est et tuer le père, symboliquement s'entend…

« Qu'attendre de ceux qui ont le sang du génocide des harkis et rapatriés sur les mains ? », a renchéri Louis Alliot manifestement piqué au vif, au point de se laisser emporter par une colère rageuse qui est mauvaise conseillère, et fait se fissurer de toutes parts le masque de la fallacieuse respectabilité.

Appelant à mettre fin à la « double-nationalité » de manière fracassante, attisant le sentiment pro-Algérie française sans craindre d’entacher d’anachronisme sa démagogie de bas étage, flattant les bas instincts des Français avec une rare inconséquence, c’est effectivement une très bonne nouvelle qu’Alger ne déroule pas le tapis rouge pour qu’il soit piétiné par la fossoyeuse de la concorde nationale et ses sbires, car il n’y a vraiment rien à attendre, sinon rien que d'extrêmement nocif, de l’incarnation du populisme à la française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application islam spéciale iPhone pour les politiques qui veulent gagner la présidentielle en France (vidéo)

« Sale négresse », une femme frappe deux femmes africaines dans un tramway