in ,

L’islam et l’histoire de l’âge d’or islamique font leur entrée à l’école, en Catalogne

Sur la terre mythique d’Al-Andalus, dont la magnificence reste à jamais gravée dans la pierre et les mémoires, la valorisation de l’islam, de l’âge d’or islamique et de la diversité se conjugue au présent, dans les temples du savoir et du savoir-être… ensemble.

Fruit de l’accord de coopération scellé entre l’Etat espagnol et la Commission islamique d’Espagne, le programme éducatif pilote favorisant, au sein des établissements publics, l’enseignement de la religion musulmane, l’unité interconfessionnelle, mais aussi la Connaissance et l’entre-Connaissance, a reçu le plein assentiment des autorités de Catalogne.

Pour Josep Bargalló, le ministre de l’Education au sein du gouvernement catalan et l’un des ardents promoteurs de l’entrée de l’islam à l’école, l’acte d’enseignement religieux doit relever deux défis majeurs : « La garantie des droits à la liberté religieuse et le maintien de la cohésion sociale ».

Publicité
Publicité
Publicité


A Barcelone, Baix Llobregat, Gérone et Tarragone, la rentrée scolaire, en tout point inédite, n’a pas été seulement marquée par la résurgence d’un virus redoutable.

Elle a aussi inauguré une ère plus enthousiasmante et enrichissante pour les petits écoliers musulmans du primaire, ainsi que pour leurs aînés du secondaire : l’introduction de cours d’Arabe et de Coran dans les salles de classe, auxquels le nouvel éclairage apporté à l’histoire florissante de la domination arabo-musulmane en Espagne, par des enseignants expérimentés nommés par la Commission islamique d’Espagne, confèrera une dimension pédagogique des plus passionnantes et gratifiantes.

Si proche de la France et pourtant à des années-lumière du laïcisme, mâtiné d’islamophobie, dans lequel elle se recroqueville inexorablement, l’Espagne exalte, sans crainte, l’art de vivre-ensemble dans la langue aux accents chantants de Cervantès.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ouïghours: le silence coupable du monde musulman (www.slate.fr)

Quand Macron manque de s’étouffer devant des lycéens… à cause de son masque