in

L’interpellation musclée d’un individu en train d’approcher un reporter britannique devant le commissariat de police du 18ème arrondissement

Mark Stone, le reporter de la chaîne britannique Sky News, ne s’attendait pas à assister à une telle scène : alors que la tension était à son comble et les forces de l’ordre sur le pied de guerre, après avoir abattu l’homme suspecté d’être sur le point de commettre un attentat dans un commissariat du 18ème arrondissement de Paris, un jeune noir d’une vingtaine d’années et témoin clé, semble-t-il, du déroulement des faits, qui avait approché le journaliste afin de lui montrer ses images de la dépouille de l’assaillant présumé, a été écarté sans ménagement par des policiers sur les dents.

Celui-ci n’aura guère eu le temps de monnayer sa vidéo prise sur le vif, une pratique très répandue désormais, les agents de police fondant sur lui pour le tirer de l’autre côté du cordon de sécurité et lui confisquer son téléphone portable, avant de l’interpeller de manière plus musclée et de l’emmener au poste dans un fourgon de police suite à sa fuite avortée, qualifiée de « bête et imprudente » par le reporter en personne.

Ce qui a fait dire à ce dernier, en insistant sur un contexte rendu explosif par les cérémonies commémorant les attentats de janvier 2015 qui ont ponctué toute la semaine  : "La police ici, à Paris, ne veut prendre aucun risque du tout."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux arabes débarqués d’un avion après avoir suscité la peur de passagers israéliens

Pierre Birnbaum : “Le djihadiste français reste toujours un Français”