in

L’incohérence des inférences ou l’incompétence des excellences

Lors du dernier Conseil Municipal de Strasbourg, Pascal MANGIN, conseiller municipal UMP et ancien directeur de campagne de la sénatrice Fabienne KELLER s’est improvisé islamologue : parlant du partenariat conclu entre Strasbourg et Kayseri, qu’a promu la municipalité socialiste, il a déclaré : « Vous avez fait le choix d’une ville AKP extrêmement dure, ville tout proche d’un islamisme au-delà de la modération, d’un islamisme affirmé… » pour condamner ensuite le procès mené conte Pinar SELEK, une militante kurde, par la Turquie.

 Ces propos révèlent un mélange d’incompétence et d’incohérence.

L’incompétence : que signifie « l’islamisme affirmé » ? Le Maire de Kayseri aurait-il pris des mesures particulières, obligeant par exemple ses fonctionnaires féminines à se voiler ? Evidemment non. A-t-il interdit la consommation d’alcool sur le territoire de la commune ? Non encore. A-t-il organisé les transports en commun avec une séparation des hommes et des femmes dans les bus ou le tram ? Non toujours.

Alors que signifie ce galimatias ? M. MANGIN sait-il de quoi il parle ? Manifestement pas ; est-il allé constater sur place les effets de cet « islamisme » supposé : si c’était le cas il ne tiendrait pas les propos qui sont les siens.

On ne sait d’ailleurs pas – mais le sait-il lui-même ? – ce qu’il entend par « islamisme ». Ne connaissant le sens des mots, il est incapable de nommer les choses.

Voudrait-il dire que la municipalité de Kayseri n’est pas démocratique ? Si c’était le cas, et cela ne l’est pas, en quoi cela pourrait-il choquer Pascal MANGIN ? Une démocratie est en effet non seulement le produit de principes généraux, mais également de procédures qui, mises en place dans l »intérêt de la population, doivent être respectées. Or quelle a été la pratique de P. MANGIN à cet égard ? Lorsqu’il était adjoint de quartier entre 2001 et 2008, nous nous souvenons, par exemple, qu’il refusait à une confrérie soufie, en dehors de toute procédure légale, qu’il serait trop long de détailler ici, la possibilité d’appliquer sur la façade un panneau avec son nom, il s’embarrassait peu du droit et de l’Etat de Droit qu’il aurait dû, en tant qu’élu, respecter et faire respecter ? Ce grand démocrate libéra, du moins si on l’écoute, faisait peu de cas de la liberté religieuse, du moins à l’égard de certaines religions et était obligé de reculer lorsqu’il lui fut écrit : « Il est permis de se demander ce qui a conduit à s’éloigner à ce point du droit dans cette affaire. »

Mais revenons au présent…

Nous aimerions en effet savoir si ces propos n’engagent que lui, où s’ils sont l’expression de la pensée de son groupe politique. Si ce n’est que lui, ils sont en conformité avec l’action qu’il avait mené à l’égard des associations musulmanes dans le quartier dont il était alors l’adjoint ; si ce n’est pas le cas, nous demandons à sa présidente de groupe, Fabienne KELLER, de les condamner formellement et publiquement. Il ne sert en effet à rien de venir dans les associations rencontrer les fidèles avec de bonnes paroles en privé, pour avoir ensuite des propos offensants en public. Il est vrai que ses bonnes paroles ne se sont pas traduites par un vote positif lorsqu’il s’est agi de modifier la règlementation d’urbanisme pour permettre la construction d’une faculté de théologie musulmane.

 L’incohérence : M. MANGIN critique l’AKP et verse une larme de crocodile sur les Kurdes… Il oublie, pour autant qu’il l’ait jamais su, que ce sont les gouvernements laïcs qui, par leur nationalisme, ont créé un problème qui n’existait pas à  l’époque ottomane, et qu’il a fallu précisément attendre l’arrivée au pouvoir de l’AKP en Turquie pour voir lever l’interdiction de la langue kurde, voir des chaînes de télévision dans cette langue ainsi que la possibilité d’un enseignement. Sa virulence ne s’applique donc pas là où il le croit…

Incompétent et incohérent Pascal MANGIN aurait dû rester silencieux. Il s’est cru obligé de le démontrer, au-delà de la communauté turque, à l’ensemble des Strasbourgeois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le socialiste Gérard Filoche, très ému, s’emporte contre Jérôme Cahuzac

Les nouvelles conversions à l’islam célébrées à Amsterdam