in

Le socialiste Gérard Filoche, très ému, s’emporte contre Jérôme Cahuzac

Nouveau coup de tonnerre dans un ciel printanier où l’on scrute désespérément la moindre embellie, les aveux de fraude fiscale de l’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, détenteur d'un compte bancaire à l'étranger depuis plus de 20 ans, ont frappé comme la foudre le gouvernement exemplaire promis par François Hollande, et assombri un peu plus une République bananière qui, à gauche comme à droite, ne cesse de révéler des cadavres dans les placards.

La voix étranglée par l’émotion, Gérard Filoche, cet ancien inspecteur du travail connu du grand public et actuel membre du bureau national du PS, a réagi en direct sur le plateau de LCI à l’annonce de la faute avouée mais impardonnable de Cahuzac, en se lançant dans un violent réquisitoire à son encontre.

Après l’affaire Bettencourt sous le règne de l’oligarchie Sarkozyste, l’affaire Cahuzac, une fois encore dévoilée au grand jour par Mediapart non sans mal et sans avoir été l’objet de la calomnie, jette le discrédit sur une classe politique qui pâtit déjà de la défiance généralisée. La France voudrait faire le lit de l’extrême droite qu’elle ne s’y prendrait pas mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Arts de l’Islam au Louvre ont attiré plus de 1 million de visiteurs

L’incohérence des inférences ou l’incompétence des excellences