in

Une série TV banalise la violence domestique en plein Ramadan, à la consternation du public arabe

« Personne ne mérite d’être battu comme ça ! ». Ce cri d’indignation, poussé par une internaute libanaise, aura-t-il la résonance escomptée auprès des producteurs, bien mal inspirés, de la série  Al-Hayba ?

Pour son grand retour sur les petits écrans du monde arabe, un an après avoir rencontré un vif succès, c’est peu dire que la sitcom Al-Hayba, pensée et conçue au Liban, a profondément choqué dans les chaumières, suscitant colère et révulsion devant l’odieux spectacle de la violence conjugale qu’elle a donné à voir.

Attendue avec impatience par ses nombreux fans, la deuxième saison de cette série qui, l’an passé, avait constitué l’un des programmes phares du Ramadan, a provoqué cette année un émoi d’autant plus considérable que sa banalisation de la violence, dans l’intimité d’un foyer, a assombri le mois béni entre tous.

Scandalisés par un treizième épisode qui a mis en scène le personnage principal, Jabal, interprété par Taim Hassan, ce mari, mué en bourreau domestique, battant à coups de ceinture son épouse Sumaya, incarnée par Nicole Saba, les téléspectateurs ont unanimement protesté contre ces images insoutenables et l’influence désastreuse qu’elles pourraient exercer, en légitimant la violence faite aux femmes.

Passée de très populaire à vivement décriée, la série Al-Hayba Al-Awda (Le retour) a fait un come-back pour le moins fracassant, s’attirant les foudres du public qui l’avait encensée en 2017. Un flot de critiques virulentes a déferlé sur les réseaux sociaux arabes, la plupart des twittos dénonçant la normalisation pernicieuse des abus domestiques véhiculée par un épisode de triste mémoire.

Extraits de deux tweets éloquents postés par des téléspectatrices :

« En plus de dépeindre une zone géographique spécifique comme étant le lieu par excellence de la violence et du terrorisme, Jabal bat Sumaya comme si la violence contre les femmes était acceptable … Et ce, malgré les progrès actuels des campagnes de sensibilisation et les efforts en faveur de l’autonomisation des femmes. La scène n’était pas nécessaire, surtout parce que la première saison encourageait Alya à se battre pour ce en quoi elle croyait ».

et

« Il est inacceptable d’encourager les hommes à battre les femmes, quand bon leur semble. Le personnage principal du spectacle devrait être un modèle, pas l’inverse. Ce n’est pas de la chevalerie ».

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. arrêtez l’hypocrisie
    ce comédien ne fait que jouer ce qui se passe dans la vraie vie chez les maghrébins aussi voire les orientaux mais bon à force de tourner le dos à cette triste réalité vous les mecs ne changeaient pas du tout vis à vis des femmes et vous vous les faites sans remords dans tous les sens du terme. Le salafisme vous a poussé à traiter des femmes comme des moins de rien. Combien de sslafistes femmes à plus de 90kg se font avoir par leur mec qui matte devant elle des jeunes habillées l’été en jupe ou débardeur allez y a que l”hypocrisie qui compte et pas besoin de regarder cette série il suffit qu’un voisinage s’engeule dans un couple maghrébin qui ne savent pas respecter le vivre-ensemble entre voisins et il ne reste plus qu’à mettre des boules quiess pour ne pas être spectateur en live

  2. L’homme est tenu de prendre grand soin de sa femme.Il doit subvenir à ses besoins matériels et familiaux.Il ne doit pas la frapper ni la violenter.”Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.”(Coran 30:21). Les détracteurs de l’Islam nous assènent avec le verset”frappez-les”(Coran 04:34),essayant bêtement de semer le doute dans l’esprit des gens pour les éloigner de cette merveilleuse religion.Aucun musulman n’a compris de ce verset qu’il fallait frapper sa femme.C’est contraire à l’esprit du Coran et de la Sunna du Prophète,paix sur lui,comme l’ont expliqué les pieux exégètes.En effet,plusieurs versets et hadiths exhortent le musulman à prendre soin de sa femme(ceux-là,les détracteurs de l’Islam ne les citent pas !):”Et comportez- vous convenablement envers elles”.(Coran 04:19)-“Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles.”(Coran 02:187)-“Elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance.”(Coran 02:228)-“Les croyants ayant la foi la plus parfaite sont ceux qui ont les meilleurs comportements et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs envers leurs femmes”.(Hadith authentique rapporté par Al Boukhari).-“Le meilleur d’entre vous est le meilleur envers sa famille et je suis le meilleur d’entre vous envers ma famille.”(Hadith authentique rapporté par At-Tarmidi).EN CONSEQUENCE,CELUI QUI FRAPPE SA FEMME N’EST PAS LE MEILLEUR DES CROYANTS CAR C’EST CONSIDERE COMME UNE LÂCHETE PAR LA MORALE MUSULMANE.

  3. Dans la société de la consommation, de la convoitise et du spectacle où seul compte le culte de l’ego, ce qui importe c’est l’audimat qui grimpe toujours avec la violence, le sexe de type reptilien et toutes les bassesses et voyeurismes. Si l’on veut des médias qui forment, éduquent, élèvent, alors il faut changer de société et de structures de propriété. Car la propriété privée des médias ne peut qu’entraîner la course aux bassesses car elle vise les bénéfices à court terme. Cela est vrai partout sur la planète …Combien de meurtres un enfant américain moyen a-t-il enregistré dans son cerveau au cours de son enfance et de son adolescence ? Poser la question, c’est déjà y répondre. Ensuite on ne s’étonnera pas de la violence généralisée et mondialisée puisqu’elle provient du modèle central. On recouvrira ensuite cette violence d’une hypocrite dénonciation par les élites possédantes pour culpabiliser les masses qui osent regarder les effets sans jamais mentionner les producteurs des causes.

  4. Cela est inadmissible, la télé passe son temps à donné le mauvais exemple. Et Surtout en plein ramadan ! La FEMME doit être respecté ,en tout temps et en tout lieux et dans le monde entier, a plus inchallah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Maroc n’organisera pas la Coupe du monde 2026

Rencontre avec Mohamed de Koh-Lanta